Le Psautier du Prophète et Roi : David (sur lui la Paix !)
L'Héritage de la Planète terre, de Canaan, de la Terre sainte...




 

"David Mélékh Israël Haï Vé-Kayam" - "David roi d'Israël vivant et éternel".

   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les Prophètes et Messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Le Psautier. Un Livre divin ou frelatré entre les mains du monde biblique ?  

   Aux gens de la la Synagogue et de la Torah de donner à ce Livre divin qu’une place très secondaire. Qu’on en juge :

   "La compilation du livre des Téhilim, le livre des Psaumes, a été attribué au roi David[5]. Bien qu’il ne soit pas le seul auteur des 150 Psaumes, l’ouvrage est nommé en son nom ; les "Psaumes du roi David". Les auteurs du livre des Psaumes de David sont au nombre de dix, ils sont ; Adam le premier homme, Chem ou Mélki-Tsédèk[6], Avraham, Moïse[7], (les psaumes 90 à 100), David, Héman[8], Yédoutoune, Assaf (à qui on attribue 12 psaumes), les trois fils de Korah[9] dont Assir. Le livre des Chroniques I rapporte ; « David avec les chefs des armées, assigna une place à part dans le service du culte aux fils de Assaf, de Héman et Yédoutoune, qui pratiquaient l’art de la harpe, du luth et des cymbales ». L’exégète Radak rajoute qu’ils sont tous considérés comme ayant été des prophètes. Assaf, le fils de Birkhiyaou un Lévyte, fut l’un des trois chantres les plus importants et Héman était le fils de Yoël. Les Psaumes de David ont été commentés par bien d’exégètes[10], et leurs versets composent la majeure partie des ouvrages de prières." (hebraica.org)
  
   Au divin Créateur de révéler à Son sceau, le Prophète Ahmad (
صلى الله عليه سلم) que le Psautier est un Livre divin comme les autres Ecritures. De plus d’insister que l’Auteur de cet ouvrage, ce n’est autre que le divin Créateur uniquement. Enfin, qu’il est un Livre divin révélé à un prophète-roi : David (sur lui la Paix !). Pour preuve :

{ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُوراً } (سورة النساء:163) .

   « et à David[11] Nous avons donné le Psautier. » c’est-à-dire : à David Nous avons donné le Livre qui est appelé “Zaboûr[12]” (le Psautier[13] – les Psaumes - الزَّبُورِ), car “Zaboûr[14]” est le nom propre sous lequel ce Livre est connu.

   Selon les commentateurs :

 والاْصل في الكلمة التوثيق؛ يقال: بئر مزبورة أي مطوية بالحجارة، والكتاب يسمى زبوراً لقوّة الوثيقة به.

   Il fut appelé ainsi (Zaboûr) à cause de la confiance solide se trouvant en lui, qu’on trouve en ce Livre divin.
   Le Psautier (le Zabour) était le Livre révélé à David (صلى الله عليه سلم) qui, selon une parole rapportée par l'Imam Ahmad, fut révélé pendant le mois de Ramadan[15]. Il contenait uniquement avertissements et sagesse pour son peuple.

{ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُوراً } (سورة النساء:163) .

   « Et à David Nous avons donné le Psautier. » (Coran XVII 55).

   Décryptage.

{ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُوراً } الزبور: كتاب ليس فيه حلال ولا حرام، ولا فرائض ولا حدود؛ وإنما هو دعاء وتحميد وتمجيد. أي كما آتينا داود الزبور فلا تنكروا أن يؤتى محمد القرآن. وهو في مُحاجّة اليهود.

   Un Livre divin qui ne contenait ni licite ni illicite, ni obligations ni limites. Rien d’autre que des invocations, des louanges et glorifications. Et comme il a été donné à David le Psautier, ne répugnez pas [ô gens de la Bible] qu’il a été donné à Mohammad le Coran.

   Le prophète-roi David mis à l’honneur. Qu’on en juge à travers ces questions réponses :

فإن قلت: لم خص داود في هذه الآية بالذكر دون غيره من الأنبياء؟ قلت: فيه وجوه: أحدها أن الله ذكر أنه فضل بعض النبيين على بعض ثم قال تعالى: وآتينا داود زبوراً وذلك أن داود أعطي من النبوة الملك، فلم يذكره بالملك وذكر ما آتاه من الكتاب تنبيهاً على أن الفضل المذكور في هذه الآية المراد به العلم لا الملك والمال. الوجه الثاني: أن الله سبحانه وتعالى كتب له في الزبور أن محمداً خاتم الأنبياء، وأن أمته خير الأمم فلهذا خصه بالذكر. الوجه الثالث: أن اليهود زعمت أن لا نبي بعد موسى، ولا كتاب بعد التوراة فكذبهم الله بقوله: وآتينا داود زبوراً ومعنى الآية أنكم لن تنكروا تفضيل النبيين، فكيف تنكرون تفضيل النبي صلى الله عليه سلم وإعطاءه القرآن وأن الله آتى موسى التوراة، وداود الزبور وعيسى الأنجيل فلم يبعد أن يفضل محمد صلى الله عليه وسلم على جميع الخلائق { ذلك فضل الله يؤتيه من يشاء } وهذا خطاب مع من يقر بتفضيل الأنبياء عليهم الصلاة والسلام.

   Question : Si on demande pourquoi dans ce verset a été fait, d’une façon particulière, la mention de David à l’exception de tout autre prophète ? 

   Réponse : Pour trois choses. La première : Dieu a mentionné qu’Il a donné excellence à certains prophètes sur d’autres. Puis, Il a dit : « Et à David Nous avons donné un Psautier. » Il lui fut donné donc la Prophètie et la Royauté. Et Dieu ne mentionna pas ici la Royauté, mais plutôt de ce qu’Il lui a donné de Livre divin. Pour faire remarquer que la grâce mentionnée dans ce verset s’adresse uniquement à la science non à la royauté et les biens matériels[16]. La deuxième : Dieu (Pureté à Lui et exalté soit-Il !) a écrit pour lui dans le Psautier que : "Mohammad est le sceau des Prophètes, et que sa communauté est la meilleure des communautés" ; d’où ce rappel spécial. La troisième : Les Juifs[17] ont prétendu à tort qu’aucun prophète après Moïse, et aucun Livre divin après la Torah ! Et à Dieu de les faire menteurs par Sa parole : « Et à David Nous avons donné un Psautier. ». Et le sens de ce verset est : En vérité, vous n’oubliez pas les bienfaits des Prophètes, mais comment pouvez-vous oublier le bienfait du Prophète (صلى الله عليه سلم), et qu’il lui soit donné aussi le Coran[18] ? Et à Dieu de donner à Moïse la Torah, à David le Psautier, à Ichoua (Jésus) l’Evangile… Et n’est nullement impossible pour Lui, qu’Il choississe, parmi l’ensemble des créatures[19], Mohammad (صلى الله عليه سلم) ! « Et ceci est le bienfait de Dieu, lequel Il donne à qui Il veut » Et ce discours s’adresse à celui qui veut bien reconnaître la préférence des Prophètes (sur eux Prière et Paix !).        

   L’héritage des Esclaves du divin Créateur.

   Rappel[20].

{ وَءاتَيْنَا دَاوُودَ زَبُوراً } بيان لحيثية تفضيله عليه الصلاة والسلام وأنه بإيتائه الزبور لا بإيتائه الملك والسلطنة وفيه إيذان بتفضيل نبينا صلى الله عليه وسلم فإن كونه عليه الصلاة والسلام خاتم الأنبياء. وأمته خير الأمم مما تضمنه الزبور وقد أخبر سبحانه عن ذلك بقوله عز قائلاً:
وَلَقَدْ كَتَبْنَا فِى ٱلزَّبُورِ مِن بَعْدِ ٱلذّكْرِ أَنَّ ٱلأَرْضَ يَرِثُهَا عِبَادِىَ ٱلصَّـٰلِحُونَ }
[الأنبياء: 105] يعني محمداً صلى الله عليه وسلم، وأمته ونص بعضهم أن هذا من باب التلميح

   « Et à David Nous avons donné le Psautier. » (Coran XVII 55). Enonciation pour montrer la prééminence du rang David (عليه الصلاة والسلام) (parmi les Prophètes et les gens), à qui a été donné ici le Psautier aucunement la royauté ni le pouvoir[21]. Et aussi (et surtout) une annonce de la prééminence de notre Prophète (صلى الله عليه وسلم) du fait qu’il est mentionné dans le Psautier comme étant le sceau des Prophètes, et que sa communauté est la meilleure des communautés[22] ; et ceci notamment par Sa parole : « Et très certainement Nous avons écrit, dans le Psautier, après le Rappel : « En vérité, ils hériteront de la terre, Mes esclaves, gens de bien. » (Coran XXI 105 ; Ps. 37.29). C’est-à-dire : Mohammad (صلى الله عليه وسلم) et sa communauté.

   La planète Terre. Son héritage.

   Signification de : « En vérité, ils hériteront de la terre, Mes esclaves, gens de bien. » (Coran XXI 105 ; Ps. 37.29).

   Décryptage.

   A ce sujet, on a dit :
  
{ ولقد كتبنا في الزبور من بعد الذكر } قيل: الزبور جميع الكتب المنزلة على الأنبياء والذكر هو أم الكتاب الذي عنده ومن ذلك الكتاب تنسخ جميع الكتب ومعنى من بعد الذكر أي بعد ما كتب في اللوح المحفوظ. وقال ابن عباس: الزبور التوراة والذكر الكتب المنزلة من بعد التوراة. وقيل الزبور: كتاب داود والذكر هو القرآن وبعد هنا بمعنى قبل { أن الأرض يرثها عبادي الصالحون } يعني أرض الجنة يرثها أمة محمد صلى الله عليه وسلم والمعنى أن الله تعالى كتب في اللوح المحفوظ في كتب الأنبياء: أن الجنة يرثها من كان صالحاً من عباده عاملاً بطاعته. وقال ابن عباس: أراد أن أراضي الكفار يفتحها المسلمون وهذا حكم من الله تعالى بإظهار الدين وإعزاز المسلمين، وقيل أراد الأرض المقدسة يرثها الصالحون بعد من كان فيها
  
وأخرج البخاري في تاريخه وابن أبي حاتم، عن أبي الدرداء قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم:

 " قال الله تعالى: { أن الأرض يرثها عبادي الصالحون } فنحن الصالحون ".

   « Et très certainement Nous avons écrit, dans le Psautier, après le Rappel » On a dit : le Psautier (Zaboûr) désigne tous les Livres descendus aux Prophètes, et le « Rappel » : la Mère du Livre qui est auprès de Dieu. De ce fait, le Livre aboli l’ensemble des [autres) Livres divins. « après le Rappel », c’est-à-dire : Après que cela fut écrit dans la Table Gardée.

   Le fils d’Abbas de dire : le Psautier : la Torah, et le Rappel : les Livres divins descendus après la Torah. On a dit aussi : le Psautier : le Livre de David et le Rappel le Coran. Et « après » signifie ici « avant ».  

   « En vérité, ils hériteront de la terre, Mes esclaves, gens de bien. » c’est-à-dire : la terre du Paradis l’héritera la Communauté de Mohammad (محمد صلى الله عليه وسلم). Ce qui signifie que Dieu (exalté soit-Il !) a écrit dans la Table gardée, dans les Livres des Prophètes, que : le Paradis, en hérite, celui qui est un homme de bien d’entre Ses esclaves, observateur de Son obéissance.     
   Le fils d’Abbas[23] de dire : le sens voulu : les terres des mécréants qu’ouvriront (à l’Islam) les gens Soumis. Ceci étant l’arrêt de Dieu le Très-Haut pour qu’apparaisse la Religion et la grandeur des gens Soumis.
   On a dit : le sens voulu : les gens Soumis hériteront la Terre sainte après y être. 
   Le Messager de Dieu (
صلى الله عليه وسلم) de dire : Dieu (exalté soit-Il !) a dit : « En vérité, ils hériteront de la terre, Mes esclaves, gens de bien. » ; nous sommes nous les gens de bien.

   Selon Wahab fils de Mounabbah, Dieu le Très-Haut a dit à David (sur lui la Paix !), dans le psaume 5[24] :

   « Écoute ce que Je dis (et à Salomon de passer), qu'il dise aux gens après toi :
   « Que la terre est pour Moi, Je la donnerai à Mohammad et à sa communauté.
   Eux sont vos successeurs. Leurs prières ne seront pas avec des tambourins,
   et ils ne me glorifieront pas avec des instruments à cordes[25] ». 

وقيل: إن المراد بذلك بنو إسرائيل؛ بدليل قوله تعالى:
وَأَوْرَثْنَا ٱلْقَوْمَ ٱلَّذِينَ كَانُواْ يُسْتَضْعَفُونَ مَشَارِقَ ٱلأَرْضِ وَمَغَارِبَهَا ٱلَّتِي بَارَكْنَا فِيهَا }
[الأعراف: 137] وأكثر المفسرين على أن المراد بالعباد الصالحين أمة محمد صلى الله عليه وسلم.

   On a dit enfin que le sens voulu était (ici) les Fils d’Israël, pour preuve la parole divine :

   « Et les gens opprimés[26], Nous les avons fait hériter des orients de la terre et de ses couchants, que Nous avions bénis. » (Coran VII 137).

   Toutefois la plupart des commentateurs voient, eux, comme signification à donner pour les « Esclaves, gens de bien » : la communauté de Mohammad (صلى الله عليه وسلم).

   Version biblique, toranique.

   « 29 Les justes (tsaddiqim) hériteront la terre Et y habiteront[27] à perpétuité[28]. » Les justes, en langage biblique, c’est-à-dire les gens Soumis.

   Le plan de Dieu est très simple. La Bible contient de nombreuses promesses destinées à l'humanité en général (et non aux Fils d’Israël en particulier) et à ceux qui croient, font le bien et placent leur confiance en Dieu en particulier. Assurément, certains récits coraniques et commentaires peuvent heurter la sensibilité du monde biblique (croyants & incroyants). Mais petit à petit la communauté choisie par le divin Créateur, et mentionnée en toutes lettres dans les Ecritures a vu jour, apparaît. Les Livres divins, les Ecritures, sont tous porteurs d'une révélation réelle et authentique, non partielle ou erronée ou imaginée ou fictive. Ce n'est qu'au terme d'une longue période d’attente que viendra enfin aux nations le sceau de la Prophétie, le Prophète Ahmad-Mohammad (صلى الله عليه وسلم). Et surtout, il n’est pas une innovation.

   On a dit :

27. Sors du mal et agis en bien, tu RESIDERAS pour toujours.
28. Car Hachém aime la miséricorde, et il n’abandonne pas ceux qui l’aiment, continuellement sous sa garde. Mais, au contraire, la descendance des méchants est exterminée.
29.  Les tsaddiqim hériteront de la TERRE et ils résideront pour toujours sur elle.
30. La bouche du tsaddiq médite la sagesse divine, et sa langue parle continuellement de miséricorde.
31. La Torah de son D.ieu est dans son coeur, il ne chancelle pas dans sa marche.
32. Le méchant (racha) observe le tsaddiq et ce qu’il demande c’est sa mort.
33. Hachém ne l’abandonne jamais à sa main, et Il ne permet pas qu’il soit condamné s’il passe en justice.

   Pour les gens de la Synagogue, ce psaume est très important. Important de le lire pour gagner la paix, dit-on, d’où : il est URGENT de dire et redire ce psaume pour Israël, pour son salut.

 

Tous les Juifs ont une part dans le monde futur, comme il est dit : " dans Ton peuple, il n'y a que des Justes. "Ils hériteront de la terre pour toujours. Ils sont le produit de Mes plantations, l’œuvre de Mes mains. Et, J'en suis fier. " (Sanhedrin 90a)
D.ieu est particulièrement fier de chaque Juif. Il nous a créés et Il prend soin de nous comme un jardinier prend soin d'une jeune plante. Et, comme nous grandissons, en étudiant Sa Torah, en faisant Ses Mitsvot extraordinaires, alors D.ieu nous prépare une place dans le Monde Futur[29], à côté d'Avraham, d'Its'hak, de Yaacov, de Moché, du roi David[30] et de tous les grands hommes de notre histoire[31].  (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !
 

[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. 
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] Et non au NOM !?
[6] Personnage légendaire du monde biblique. Qui est-il ? le monde toranique répond : Sam fils de Noé !? Argument peu convaincant.
[7] Abraham a eu droit à des feuillets, Moïse : des feuillets et la Torah (Coran LXXXVII 19). Ni l’un ni l’autre non un rapport, de près ou de loin, avec le contenu du Livre divin donné à David : le Psautier.
[8] Voir Bible. 1 Chroniques 25-26.
   On a dit : Pour la généalogie d'Asaph le Guersonite, de Héman le Kéhathite et de Jéduthun (Ethan) le Mérarite, comparez 6.24,18,29.
Qui chantaient en s'accompagnant..., littéralement : Qui prophétisaient avec harpes, luths et cymbales. Ce terme indique en général un langage inspiré. Ici il présente comme venant de Dieu le talent musical de ces hommes pieux. Voir la même expression aux versets 2 et 3. (levangile.com).
On a dit : 'Heman "Le nom est un nom juif, ce qui signifie « fidèle ». Il se trouve seize fois dans la nouvelle version internationale de la Bible [1].
   On a dit : Heman a été l'un des 3 Lévites attribué par le roi David pour être des ministres de la musique. Il était un petit-fils du prophète Samuel (1). Il est devenu voyant le roi David, et d'avoir 14 fils. (2) Le titre du Psaume 88 qu'il attribue à Héman. Ce psaume semble avoir été écrit dans un état de désespoir. Selon Martin Marty, professeur d'histoire ecclésiastique à l'université de Chicago, le Psaume 88 est "un paysage hivernal de la noirceur soulagée."
Psaume 88 se termine en disant : Vous avez pris mes compagnons et proches de moi; l'obscurité est mon ami le plus proche. (Psaume 88:18, SEG).
En effet, en hébreu, le dernier mot du psaume 88 est «l'obscurité».
(1) 1. 1 Chroniques 6:33-34
(2) 2. 1 Chroniques 25:5 (en.wikipedia.org)
[9] On se demande ce que peuvent bien faire de tels personnages ici. Leur père ne fut-il pas détruit par le NOM ? On notere au passage, que le motif de sa destruction n’est pas le même dans le Coran. Les gens de la Torah, à tort, invoquent un tout autre motif, qui semble mieux servir leur cause !
[10] Pour des raisons religieuses, de Magie, comme politiques. Pour asseoir (pour le monde politico-religieux toranique) la preuve du bien fondé d’un Etat hébreu, toranique, en Terre sainte, en Palestine.
[11] Le nom « David », orthographié en hébreu DWD (דוד), veut dire « bien-aimé » et est employé avec ce sens dans le Cantique des Cantiques (DWDY, Dodi, « Mon bien-aimé »). Dans les livres tardifs de la Bible, « David » est orthographié DWYD. (fr.wikipedia.org). Arabe, Daoud, Dawoud (داود). Prophète roi en Terre sainte (et non en Israël comme le veut l’enseignement et la propagande des gens de la Synagogue et de la Torah). Non reconnu comme tel parmi les gens de la Synagogue et de la Torah. Aussi dira-t-on : Le roi et le prophète : 1 L'Éternel envoya Nathan vers David. Et Nathan vint à lui et lui dit : (..) (Bible. 2 Samuel 12). Gens de l’Evangile : Lire… Admis : roi –prophète.
[12] Le Prophète (sur lui Prière et Paix !) a dit : "Les feuillets (souhouf) d'Abraham ont été révélées lors de la première nuit du Ramadhan, la Thora lors de la septième nuit du Ramadhan, quant à l'Evangile la quatorzième nuit, le Zabour (Psautier) lors de la neuvième et le Coran au cours de la vingt cinquième nuit du même mois."
   En arabe, made in Tunis, zabour = pénis ! Donc attention qu’en vous parlez ! Dites toujours : le Livre de David, pour éviter toute confusion et mauvaise interprétation de votre auditeur ! Les gens d’Afrique du Nord sont gens connus pour déformer leur langue, la langue sacrée du saint Coran ; gens où la vulgarité entre eux est courante (entre parents, enfants, adultes, etc.), note l’observateur. Exemple courant à notre époque : nakaha, nikah, etc. Mot usuel coranique… Qui donnera pourtant parmi les gens d’Afrique du Nord, notamment en terres bibliques d’Europe : N…. ta mère ! Vulgarité sans frontières, clame Lucifer en transes ! On créera même un groupe de musique sous ce nom vulgaire… En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
[13] On a dit : 1. Le livre des Psaumes (ספר תהילים Sefer Tehillim en hébreu, Livre des Louanges) est un livre de la Bible juive, le premier de la section des Ketouvim, selon le canon de la Bible hébraïque. Dans l’Ancien Testament des chrétiens, la place du Psautier a varié. Elle s’est fixée au XIIIe siècle entre le livre de Job et celui des Proverbes. Le mot « psaume » vient du grec ψαλμός (psalmos) qui désigne un air joué sur le psaltérion. (fr.wikipedia.org). [Les arabes nazaréniens (chrétiens) l'appellent "mazâmir" (مزامير )].
 2. Hagiographes – כתובים. Ce nom signifie en général des écritures saintes et dignes de respect, soit qu'elles soient canoniques et inspirées, soit qu'elles traitent simplement des choses saintes, et qu'elles soient écrites à la manière des Ecritures sacrées et inspirées.
Mais le nom d'Hagiographes se donne proprement aux livres sacrés que les Hébreux nomment Cethubim ; car ils distinguent tous les livres canoniques de l'Ancien Testament en trois classes (voyez CANON).
Enfin les Hagiographes sont au nombre de neuf; savoir :
1° Job ;
2° le Psautier, divisé en cinq parties;
3° les Proverbes ;
4° l'Ecclésiaste;
5° le Cantique des Cantiques ;
6° Daniel;
7° les deux livres des Paralipomènes, (Chroniques) qui n'en font qu'un chez les Hébreux ;
8° les premier et second livres d'Esdras, qui n'en font qu'un parmi les Hébreux ;
9° le livre d'Esther. (456-bible.123-bible.com)
   En clair, pour les gens de la Synagogue et de la Torah, le Livre révélé à David (sur lui la Paix !) ne saurait être reconnu comme tel, comme la Torah elle-même, d’être à son niveau ! En effet, à l’origine, David (sur lui la Paix !) n’est pas reconnu comme un prophète en Israël. Ceci expliquant en partie cela !
   Ici, le Coran apporte un formel démenti aux allégations mensongères tenues et entretenues par les gens de la Synagogue et de la Torah. David dans le Coran apparaît comme un roi prophète en son temps. Pas de séparation ici du spirituel et du temporel, ceci au grand dam des gens de la Synagogue. A lui seul fut révélé un Livre divin : le Psautier. Lorsqu’il le lisait, et comme nous l’avons vu à la lumière du Coran, les animaux et les génies accouraient et venaient écouter sa lecture. Il n’était pas un magicien et ne détenait pas ses pouvoirs de la Magie. Et ceci contrairement à la croyance et l’enseignement des gens de la Synagogue, du Dualisme (maçons, cabbalistes, etc.). En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !    
[14] On a dit que l’origine de ce nom n’est pas arabe.
[15] Mois arabe de… Mois béni d’entre les mois. Critère inconnu du monde biblique (toranique & évangélique).
[16] Ceci à l’inverse des croyances et de l’enseignement du monde de la Synagogue et de la Torah. Ces derniers croyants, dur comme fer, que les Prophètes divins (à l’instar d’Avraham) laissent (ont laissé) des biens matériels, dont des terres à la communauté judaïque en terre de Canaan, en terre Sainte ! D’où leur revendication perpétuelle… auprès des autres nations dont les Fils d’Esaü et les Fils d’Ismaël, en particulier. Toutefois, ce présent verset vient leur annoncer qu’il n’en est rien. Que pures supputations, prétentions sans fondement, de leur part !
[17] Entendre : les gens de confession juive et leurs sectes : orthodoxe, libérale, etc.
[18] A des biens matériels préférez plutôt des biens spirituels, le Paradis, etc.
[19] Non ici le fils de Marie (sur lui la Paix !), mais plutôt le fils de Abd Allah, le Prophète Ahmad (sur lui la Paix !) (Coran LXI 6). Idem concernant le prophète Mochè (Moïse) (sur lui la Paix !). Ainsi, et contrairement à l’idée reçue et propagée par le monde biblique, l’Histoire du monde ne s’arrête pas au prophète Mochè (Moïse) (sur lui la Paix !) – (judaïsme), ni au sceau des Prophètes d’Israël, le prophète le Messie fils de Marie (sur eux la Paix !) – (nazarénisme – christianisme). Il faut nécessairement ajouter à l’Histoire du monde, l’Histoire sainte des Fils d’Ismaël. N’en déplaise aux critiques, aux ergoteurs, aux opposants et adversaires de la Religion divine : la Soumission !
[20] Dans l’Islam traditionnel, on parle toujours de « communauté » et non de « peuple », ceci à l’inverse du monde de la Synagogue et de la Torah qui font de la nationalité et de la religion, une seule et même chose ! Voulant faire apparaître ainsi que le ‘peuple’ d’Israël (les descendants de Jacob) sont le ‘peuple’, le ‘fils’ du NOM !? Et ceci quand bien même ils commettent le mal, la turpitude et le blâmable sur terre. Ce que réfute en bloc tout homme censé, les Savants du monde islamique…
[21] Ceci pour démentir les propos des gens de la Synagogue et de la Torah, lesquels voient cet homme que de ce côté-là. Laissant le côté prophétique de côté, voir l’excluant puremment et simplement de leur language, croyance et enseignement.
[22] Coran III 110.
[23] C’est une habitude que le commentateur émet plusieurs avis. Cela enrichi le sens du texte.
[24] L’original.
[25] Harpes, harmonium, guitares, etc.  Soit, ils feront, eux, leurs prières sans instruments de musique. De nos jours, ces instruments ne se trouvent-ils pas dans les lieux de culte du monde biblique ?
[26] les Fils d’Israël quittant l’Egypte. Lesquels, après quarante ans, viendront s’installer [pour un temps] en terre de Canaan, en Terre sainte. Après la destruction du second Temple, suite à leur refus de suivre l’Evangile, et le meurtre des prophètes Zacharie et son fils, ils en seront évincés.   
[27] On a dit : Prenons l'exemple des béatitudes (Mt 5,3-10), l'un des textes les plus connus du Nouveau Testament: ces sentences paraissent simples, mais nombre de leurs expressions reprennent le vocabulaire des psaumes. Ainsi "les doux hériteront la terre" (v.5) : l'expression "hériter la terre" se retrouve plusieurs fois dans le Psaume 37 (36) aux versets 9.11.22.29.34 ; au v.11 "Les justes hériteront la terre". Le "Notre Père", la prière du Seigneur, est enraciné dans la prière juive, tout imprégnée des expressions de prière de l'Ancien Testament. Comment comprendre la demande "Que ton règne vienne", si on ignore le sens du Règne de Dieu dans l'histoire et les prophètes d'Israël ? (home.scarlet.be)
   Dans le premier Livre d'Hénoch, ce sont les élus qui « hériteront la terre » et non plus le peuple en tant que tel (1 Hén. V, 7).
Le “ Juste ” fait ici allusion au peuple d’Israël, qui “ héritera de la terre ”, pénétrera dans le Gan Eden, parce qu’il “ y résidera pour toujours ”, révélera la Lumière infinie de D.ieu au sein de la matière du monde (Séfer Ha Maamarim 5710, page 111). Plus spécifiquement, ce sont les Justes qui sont chargés de révéler, ici-bas, la Présence de D.ieu Qui, par Essence, transcende la nature (Séfer Ha Maamarim Meloukat, tome 5, page 149). (loubavitch.fr)
[28] On a dit : En effet, disent nos Sages, “ chaque fois que l’on emploie l’expression ‘pour l’éternité’, le lien qui est ainsi tissé ne peut pas être rompu ”.
[29] Si le NOM le veut !
[30] Les gens de la Synagogue et de la Torah voient en lui un roi, un descendant du futur Messie. Qu’on en juge :
   « En l'an 2892, David est nommé par le Sanhédrine, l'Assemblée législative et Cour sûprème, Mélekh Israël, "Roi de tout Israël", roi des douze tribus hébreux. Il établit la capitale du royaume d'Israël à Jérusalem (…)
   Le roi David est la plus haute autorité du Sanhédrine et son nom est gravé à jamais dans la tradition juive comme celui de "David Mélékh Israël Haï Vé-Kayam" - "David roi d'Israël Vivant et Eternel". Les descendants de David hériteront à jamais du sceptre royal ; ils sont les gardiens des lois et des préceptes de la Torah : « Le sceptre n'échappera pas à Yéhoudah, ni l'autorité à sa descendance ». Genèse 49-10. Le Rambam détail longuement dans son code des lois juives, des simillitudes qui existent dans les écrits du Pentateuque entre David et le Machiah, le Messie. En citant chaque verset, il souligne que David fut le premier Messie, pour avoir délivrer le peuple d'Israël de ses oppresseurs. Et que le Messie annoncera la délivrance définitive et nous fera entrer dans l'ère messianique ; "Un roi issu de la Maison de David se lèvera, un grand sage verset dans la Torah, accomplissant les préceptes comme David son ancêtre, selon les lois de la Torah orale et écrite". Michné Torah, chapitre Lois des Rois. » (hebraica.org) 
   Nous dirons : ‘En l'an 2892, David est nommé par le Sanhédrine…’, il n’a nullement besoin de cela. Celui qui le nommera depuis la création du monde comme tel auprès de son peuple, n’est-ce pas plutôt le NOM (Hachem)? Secundo : "Les descendants de David hériteront à jamais du sceptre royal…" ce qui est faux. Après sa mort, celle de son fils, que firent les Fils d’Israël ? Après la destruction du second Temple que firent les Fils d’Israël ? Après 1948 que firent les gens de la Synagogue et de la Torah ? Est-ce un de ses descendants qui hérita du trône de David (sur lui la Paix !) en Terre sainte, un ‘usurpateur’ ? Troisièmement : "ils sont les gardiens des lois et des préceptes de la Torah…" ce qui est faux. Le régime des rabbanim ayant passé par là, que reste-t-il de leur autorité ? Et qui peut prétendre être de la descendance de ce roi de notre époque ? Aussi, de nos jours, parlera-t-on de lois rabbiniques, talmudiques, en aucun cas de lois toraniques au sens propre du mot. Ne pas confondre ! Quatrièmement : "« Le sceptre n'échappera pas à Yéhoudah, ni l'autorité à sa descendance ». Genèse 49- 10" Il y a for longtemps déjà que ce ‘spectre’ est sorti de ‘Yéhoudah’ pour être donné gratuitement aux gens de la communauté mohammadienne. Le premier qui héritera de ce ‘spectre’ n’est-ce pas le Commandeur des Croyants, ‘Omar fils de Khattab (que Dieu l’agrée !) ? Au grand dam des gens de la Synagogue et de la Torah. Cinquièmement : "il souligne que David fut le premier Messie, pour avoir délivrer le peuple d'Israël de ses oppresseurs." Ce qui est faux. Le premier n’est-ce Mochè (Moïse) (sur lui la Paix !) ? Ce terme, les gens de l’Evangile l’attribueront, eux aussi, au fils de Marie. Ce qui est faux ! Ils ont confondus entre son nom et son rôle de prophète. Le Messie ne put sauver son peuple de l’invasion romaine, pas plus que la destruction du second Temple. Il était plutôt celui qui leur annonçait la fin de leur règne en Terre sainte. Sixièmement : "Et que le Messie annoncera la délivrance définitive et nous fera entrer dans l'ère messianique…" L'ère messianique ou l’ère prophétique, la vraie, n’est-elle pas venue, n’a-t-elle pas commencée avec le sceau de la Prophétie, le Prophète Ahmad (sur lui Prière et Paix !) ? Il reste à venir que l’ère du FAUX-MESSIE, de l’Antichrist. Elle viendra que lorsque les gens de la Synagogue et de la Torah prendront comme « Messie » attendu, le FAUX-MESSIE. Pour les gens de la Torah, et contrairement à l’enseignement et la croyance des rabbanim ; ils ne verront pas et ne connaîtront jamais l’ère messianique, mais plutôt son contraire, c’est-à-dire seulement l’ère du faux messie. Et ce faux messie (qu’ils prendront comme le vrai) n’accomplira jamais "les préceptes comme David son ancêtre, selon les lois de la Torah orale et écrite. " Et est-ce à dire ici qu’il sera un descendant de David, selon la parole du monde toranique ?
[31] Cela reste encore à prouver.

Adam.

La Mosquée de l'Exrême Nord - ألمسجد الأقصى

N'oublie jamais : la première Maison divine sur Terre : la Ka'bah (Coran III 96). La deuxième : le Temple de Jérusalem ou le Temple du prophète et roi Salomon (sur lui la Paix !). Deuxième haut lieu de l'Islam traditionnel. C'est pourquoi tous nous nous devons de rendre gloire et honneur à Dieu, le Créateur des cieux et de la Terre. Et d'affirmer, haut et fort, que les hauts lieux de l'Islam appartiennent à la Communauté mohammadienne ; qu'ils ne sont ni à vendre ni à acheter ni monnayer ni à être détruit ni à être transformés en un autre lieu de culte. Tous nous nous devons d'affirmer la vérité de la mission prophétique du Prophète Ahmad (sur lui Prière et Paix !) et du récit coranique des vraies origines, de l'histoire de ce lieu saint, des prophéties le concernant, et des évènements qui s'y dérouleront vers la fin du monde...


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
15/01/11.

Locations of visitors to this page Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire