Croyances

ROIS, PROPHÈTES, PROPHÉTIE. 

Selon les Ecritures.

Au nom de DIEU, Allaha
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


Les premiers rois en Terre sainte : Saül, David et Salomon.


   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les Prophètes et Messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Suite page 2

Mention du roi David.

   David est (était) fils de Îchâ (إيشى), fils de Owaid (عويد), fils de Bâouz (باعز), fils de Salmoun (سلمون), fils de Nahachoun (نحشون), fils de Ammî Nouzab (عمّي نوذب), fils de Râm (رام), fils de Hasroûn (حصرون), fils de Fârid (فارض), fils de Yahouzâ (يهوذا)[5], fils de Jacob (يعقوب), fils de Isaac (إسحاق).
   Il était petit de taille, bleuâtre de peau, très peu de cheveu[6]. Lorsque Saül fut tué, David vint rencontrer les Fils d'Israël qui lui donnèrent les coffres de Saül et c'est alors qu'il devint leur roi.
    On a dit[7] : David prit le pouvoir avant la mort de Goliath. Et la cause de son pouvoir : Dieu, certes, recommanda à Samuel qu'il commande à Saül de faire la guerre contre Madîn[8] (مدين)[9]. Il combattit, y entra et combattit ceux qui si trouvaient excepté leur roi qu'il prit comme captif. Dieu se révéla alors à Samuel : "Dis à Saül : Je t'ai donné un ordre que tu as délaissé ? Alors J'enlèverai la royauté de toi et de ton fils, et elle ne reviendra plus jamais à vous jusqu'au jour de la Résurrection !" Puis, Il commanda à Samuel que la royauté passe à David. Il en prit possession, se dirigea ensuite vers Goliath qu'il tua. Et Dieu est plus Savant !
   Lorsque [David] prit possession de la royauté[10] des Fils d'Israël, Dieu fit alors de lui un prophète et un roi[11]. Il fit descendre sur lui le Livre [des psaumes][12] et lui apprit la fabrication des cottes de mailles, il en sera d'ailleurs le premier fabricant[13]. Il rendit pour lui le fer malléable[14]. S'il louait, Il commanda les montagnes et les oiseaux de le faire avec lui[15]. Et aucun humain n'aura une voix comme la sienne. S'il lisait le Livre [des psaumes], les animaux s'approchaient de lui et il les prenait par leurs cous, et sa voix portait au loin[16].
   Il était très fort dans l'effort, les adorations. Il priait beaucoup, pleurait énormément. Il priait la nuit et jeûnait la moitié de l'année[17]. Le gardait en permanence, chaque jour de nuit et de jour, 4000 hommes. Du fruit de son travail il mangeait[18].
   A son époque, les gens de Ailah (أيلة) seront métamorphosés en singe pour avoir non observé le Samedi[19]. (...)[20]..

   Conclusion.

   Le David présenté ici n'a rien de commun avec celui présenté dans les Annales bibliques notamment, les écrits des commentateurs et rabbanim, la littérature yéhudie, etc. Avec la venue du sceau de la Prophétie, on remarque que David et son fils seront réhabilités dans leurs pleins droits et fonctions. Droits bafoués par les gens de la Synagogue et de la Torah.
   Nous savons tous que les gens de la Synagogue prétendre aimer la Torah au-dessus de tout et son contenu dont ses lois. Par contre, si nous lisons leur "Histoire sainte", nous savons tous qu'il n'en est rien. Depuis leur sortie d'Egypte, ils se sont montrés un peuple désobéissant aux Ordres divins. Un peuple cherchant en permanence à contrecarrer Ses lois[21], à murmurer contre YHWH et ses prophètes Mochè et Aharon[22].

  Avec David, et à la lumière du Coran, on apprendra des choses nouvelles. Qu'on en juge :
  « O David, en vérité, Nous t'avons désigné lieutenant sur la terre. Juge donc en droit parmi les gens, et ne suis pas la passion : où elle t'égarera du sentier de Dieu ». En vérité, ceux qui s'égarent du sentier de Dieu, un dur châtiment, pour avoir oublié le Jour des Comptes. (Coran XXXVIII 26)[23]

   "Lieutenant". Représentant de Son créateur, de Son Autorité et de Ses lois, et roi en son temps en Terre sainte. Il sera à la fois roi et prophète, un homme comblé et complet. Rien à voir avec bon nombre de dirigeants incomplets de la planète à notre époque. Ils négligent, voir refusent obstinément de respecter l'Autorité du Seigneur des cieux et de la terre[24] sur eux, font fi de Ses lois ! Négligent son Adoration ! Leur objectif avoué : Ils préfèrent se détacher de tout système divin pour mettre sur pied un système propre à eux[25], d'essence humaine ; propre à leur choix et leur façon de voir et de diriger le monde et leurs sujets ! Et eux de parler toujours et encore d'un système nouveau pour l'Ordre mondial...!
   Effets immédiats, déviations. David nommé roi, Nathan son prophète[26] ! Telle est la conception des gens de la Synagogue et de la Torah dans leurs Annales. Paroles en l'air, d'aucune valeur ! L'intrusion de Nathan est suspect ! D'où vient-il ? D'où sort-il ? Et pourquoi ?
   Ecriture, le Coran. Version nouvelle et allant à l'encontre du monde toranique. Grâce à son Seigneur, David se voit réhabilité dans ses fonctions de roi + prophète[27]. De plus, il se voit mis devant une haute responsabilité au sein de son peuple : Son Seigneur fait de lui un juge suprême. Et de révéler : « Et Nous lui donnâmes la sagesse et la faculté de bien Juger. » (Coran 38.20)[28]. Ce qui n'est pas une mince affaire.

   David, un roi prophète qui rend la justice d'une façon juste et équitable. L'épreuve.

   Deux personnes portèrent leur cas à David (sur lui la Paix !) au sujet d'une vache. L'un d'eux prétendit que l'autre personne lui prit sa vache par force. Mais l'autre personne réfuta [l’acte d’accusation]. Alors David remit le cas jusqu'à la nuit. Quand il fut nuit, Dieu lui révéla de tuer le revendicateur. Au matin, David lui dit : « Dieu m'a révélé que je te tue, alors je vais te tuer inéluctablement. Maintenant dis-moi la vérité au sujet de ta revendication ?" Il dit : "Par Dieu, O Messager de Dieu, je suis véridique en ce que j'ai revendiqué, mais j'avais assassiné son père avant". Par conséquent. David ordonna qu'il soit tué. Après ce cas l'autorité de David fut grandement reconnue parmi les Fils d’Israël et ils lui obéirent entièrement. Et le fils d’Abbas de dire : Ceci est la parole du Très-Haut : « Et Nous renforçâmes son royaume »
   Le fils de Jarîr rapporta que le fils d’Abbâs a dit : Un homme d’entre les Fils d’Israël se plaignit d’un homme à David (sur lui la Paix !) au sujet d’une vache. A lui de nier les faits. Il demanda la preuve, il n’en avait pas. Il (David) leur dit : Levez-vous jusqu’à ce que je vois votre affaire. Ils se levèrent d’auprès de lui… [La nuit] dans son sommeil, on lui dit : Tue l’accusé ! Concernant ce songe, je ne suis pas pressé ! La nuit suivante, on lui dit : Tue cet homme ! mais ne le fit pas. La troisième nuit, on lui dit : Tue cet homme ou il viendra de Dieu le Très-Haut un châtiment ! Alors il (David) le fit demander. Il (lui) dit : Dieu le Très-Haut m’a ordonné de te tuer. Il (lui) dit : Ne me tue pas sans preuve et sans chose établie ! Il dit : Oui ! Par Dieu ! J’exécuterai le jugement de Dieu Puissant et Majestueux te concernant. L’homme lui dit : Ne te presse pas jusqu’à ce que je t’informe (de l’affaire). En vérité, par Dieu, je n’ai rien à me reprocher concernant ce péché. Mais j'ai assassiné le père de celui-ci, je l’ai tué alors j'ai donc pris cette [vache]. David (sur lui la Paix !) ordonna [sa mise à mort] et il fut exécuté. Après cela, son prestige s’agrandit auprès des Fils d’Israël, et il raffermit son royaume. 
   Dieu (exalté soit-Il !) est juste, et ne laisse pas d’acte impuni.

   David reste célèbre pour son sens de la justice, et c'est à travers lui que les Fils d'Israël découvriront et connaîtront véritablement la pratique de la justice et du droit, sa valeur. Plus tard, le prophète-messager, le Messie fils de Marie le leur rappellera, toutefois, ils refuseront de l'écouter, de lui obéir, sauf un petit nombre.
   En l'Islam traditionnel, la Communauté mohammadienne découvrira la Loi, la justice et le droit, à travers le Commandeur des Croyants, Omar fils de Khattab[29] (رضي الله عنه). De même, la limite de la Loi coranique, divine, à travers Othman fils d'Affan (رضي الله عنه).  (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures.
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.

[5] On notera qu'en arabe le dal (د) est remplacé par un dzal (ذ).
[6] Bible. Isaï l'envoya chercher. Or, il était blond , avec de beaux yeux et une belle figure. L'Eternel dit à Samuel : Lève-toi, oins-le, car c'est lui. (1 Samuel 16 12).
   Autre : Le fils d'Is'hâk rapporta que Wahb fils de Mounabbih dit : Dawud était un homme aux traits fins et de courte taille aux yeux bleus, et était rougeoyant.
[7] Parole jugée faible selon les commentateurs, soit : On dit, on as dit...
[8] Bible. Annales. C'est Gédéon qui est censé combattre les Madianites non Saül. Nuance !
[9] Madîan. Madianites. Lire... La ville de Madin est située près de la ville d’Al-Badaa, une ville appartenant à la région de Tabuk dans le nord-ouest de l’Arabie, situé à environ 170 km au nord, sur la côte ouest de la mer Rouge entre la ville de Daba au sud et le golfe d’Aqaba au nord, tandis que les résidences de ses habitants sont proches des résidences du peuple de Saleh à Al-Hajar, situé entre les lignes de longueur 30-34 et 30-35 degrés nord, et la latitude 00-28-2000. La ville de Madin est mentionnée dans le Saint Coran, elle est la ville du prophète arabe Cho'aib (Jéthro), prophète non mentionné comme tel dans la Bible. Là où Mochè viendra se réfugier et il prendre une épouse.
[10] Non d'une république ou tout autre régime à y établir.
[11] Inconnu du monde biblique. Les gens de la Synagogue et de la Torah  sont prêts à le reconnaître comme roi non jamais comme prophète. Pour eux royauté et prophétie ne peuvent aller de pair. Ce sera leur point de vue jusqu'à ce jour, ils inviteront d'ailleurs les partis politiques du monde évangélique à les suivre. Ils seront les premiers fondateurs de la laïcité et fiers de s'en réclamer.
[12] En hébreu Tehilim (תהילים, « Louanges ». Le livre des Psaumes (ספר תהילים Sefer Tehillim en hébreu, Livre des Louanges) est un livre de la Bible juive, le premier de la section des Ketouvim, selon le canon de la Bible hébraïque. (dictionnaire.sensagent.leparisien.fr)
   Voir notre étude : Lire...
   Livre divin non reconnu par le monde de la Synagogue et de la Torah, classé parmi les Livre de Magie pour les gens de la Kabbale et autres. Dit de prières prophétiques, Lire... David et Salomon connus, selon les rabbanim, pour étant des maîtres en Magie non jamais des prophètes du Nom (Hachem). Réfutation : Coran II 102.
   David dans la Bible. Son histoire est racontée dans le premier livre de Samuel et sa vie en tant que roi dans le deuxième livre de Samuel et au début du Premier livre des Rois. La tradition fait remonter son règne au Xe siècle av. J.-C.(1), ce que des découvertes archéologiques du début des années 1990 tendent à corroborer(2) même si le portrait qui en est brossé dans les Écritures et les épisodes qu'elles rapportent semblent largement légendaires(3). (fr.wikipedia.org)
(1) Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman 2006, p. 31-33
(2) Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman 2006, p. 311-318
(3) Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman 2006, p. 34
[13] Fait inconnu du monde biblique. Avant lui aucun combattant portera cette sorte de protection, pas même Saül. Preuve qu'un prophète ne se limite pas à l'Autre monde lors de sa venue, mais, selon l'Ordre divin, à celui de l'ici-bas également, à la protection de sa communauté si nécessité il y a. Les opposants et adversaires à la Religion divine, à toute époque, sont violement opposés, réfractaires à cela. Selon leur point de vue : tout croyant doit se limiter au spirituel !
[14] Coran XXXIV 10-11 ; XXI 80.
[15] Coran XXXVIII 18-19 ; XXXIV 10.
[16] Votre notre étude : Lire...
[17] Le Prophète a dit : " Le jeûne le plus agréé de Dieu est celui de David. La prière la plus agréée de Dieu est celle de David. Il dormait la moitié de la nuit, veillait un tiers, puis il se recouchait le sixième de la nuit. Il jeûnait un jour et rompait son jeûne le jour suivant. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim)
   A méditer pour le monde biblique !
[18] Il vivait du travail de ses mains et non de l'argent de l'Etat pour vivre.
[19] V. Coran
[20] V. Ibn Athîr, Kâmil. Extraits.
[21] Et après la venue du sceau de la Prophétie, on passera de la Torah et son contenu à d'autres livres rabbiniques, mis en valeur, comme les Talmuds. De là, naîtra les lois talmudiques car les yéhudim dissimulés au sein de nations étrangères ne purent pratiquer la Loi toranique. Cette dernière nécessitant de se trouver en Terre sainte, non en terre étrangère. Et à notre époque, force est de constater que les lois talmudiques embrassent bon nombre de yéhudim à travers le monde; excepté les sectes qui refusent l'autorité des Talmuds et autres ouvrages allant dans ce sens. L'Unité n'est pas de règle au sein des yéhudim, note le Savant !
      On a dit : La critique du judaïsme existe depuis la formation du judaïsme, comme c'est le cas d'autres religions, pour des motifs philosophiques, scientifiques, éthiques, politiques et théologiques.
   Critiques israélites du judaïsme. Le judaïsme tel qu'il est connu aujourd'hui correspond aux Pharisiens de l'Antiquité, qui se fondent sur la Bible hébraïque associée à une Loi Orale représentée par le Talmud. À l'époque de la fin du Second Temple, le judaïsme était divisé entre les Pharisiens, les Saducéens (qui ne reconnaissaient pas la Loi Orale) et les Esséniens. Les Pharisiens ont eu le quasi-monopole du judaïsme dès la destruction du Second Temple. De nos jours, les Karaïtes ne reconnaissent que l'Ancien Testament comme source d'autorité religieuse. Durant le XIXe siècle, le mouvement de la Haskala (Lumières juives) engendra la création de mouvements non orthodoxes: le Judaïsme Réformé (Libéral) et le Judaïsme Conservative (Massorti). (fr.wikipedia.org)
[22] L'histoire sainte de ces deux prophètes commence au Sinaï et après la révélation de la Torah. C'est au Sinaï que les Hébreux, les Fils d'Israël, recevront leur nouveau nom : Yéhudim - Repentis. Ils garderont à jamais ce nom nouveau.
[23] Un autre prophète recevra ce titre de lieutenant : Adam ! Coran II 30.
[24] A l'instar des gens du Dualisme : loges maçonniques, sectes occultes, gens de théories athées, etc.
[25] D'où le laïcisme ou le sécularisme. De très bonne heure, les Fils d'Israël s'opposèrent à David et à ses institutions. Sa façon de les diriger, diriger le pays, l'Etat. Ce système ne pouvait que nuire aux opposants d'entre les Fils d'Israël, et de trouver à travers les gens de la Synagogue leurs sauveurs. D'où la rupture ! Et on comprendra alors, après la mort de Salomon, pourquoi cette instabilité politique permanente, l'incapacité des Tribus de se gérer entre elles. Le système mis en place par David ne fera pas long feu !

      On a dit :
Pérès: "Ben Gourion soutenait la séparation des pouvoirs"
      Le président Shimon Pérès a soutenu dimanche la présidente de la Cour suprême Dorit Beinish dans son litige avec des représentants de la droite. S'exprimant lors d'une cérémonie commémorative marquant le 38e anniversaire de la mort de David Ben Gourion, Pérès a affirmé que l'ancien Premier ministre soutenait déjà la séparation des pouvoirs. « Les politiciens ne seront pas juges, et les juges ne participeront pas à la vie politique. Il (Ben Gourion) a démissionné parce que ces principes ont été violés. Il pensait qu'il n'existait aucun substitut au système démocratique », a dit le président. A méditer !
[26] On a dit : Lorsque David envoie Urie le Hittite à la guerre, afin de séduire son épouse Bethsabée, Nathan vient le rappeler à ses devoirs, lui annonçant aussi qu'en châtiment, ce n'est pas le fils aîné de David qui héritera du trône, mais le fruit de la semence que David a plantée en Bethsabée, au terme de luttes qui décimeront la famille royale. Il lui annonce les guerres intestines qui auront lieu dans la famille royale pour sa succession. Au cours de celles-ci, il soutient Yedidia fils de David et Bethsabée qui prendra après son accession au trône le nom de Salomon. Ses actions sont décrites dans le Deuxième livre de Samuel (principalement 2Samuel 7, 2-17 et 12, 1-25), le Premier livre des Rois, les Chroniques et dans le traité talmudique Horayot. Par la suite, Nathan continue à conseiller David, l'avertissant sur son lit de mort des intrigues que nourrit Adonias à l'encontre de Salomon, ce qui précipite le couronnement de celui-ci. Nathan joua également un rôle dans la musique du Premier Temple de Jérusalem. (fr.wikipedia.org)
   En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
   En vérité, qui est Nathan réellement ? Un joueur de musique ? De plus, de la musique dans le premier Temple ? L'influence de pays comme la Grèce antique est notoire et a marqué les Fils d'Israël. Et là on comprend la valeur de cette prophétie :
   Selon Wahab fils de Mounabbah, Dieu le Très-Haut a dit à David (sur lui la Paix !), dans le psaume 5 (1):
« Écoute ce que Je dis (et à Salomon de passer), qu'il dise aux gens après toi :
« Que la terre est pour Moi, Je la donnerai à Mohammad et à sa communauté.
Eux sont vos successeurs. Leurs prières ne seront pas avec des tambourins,
et ils ne me glorifieront pas avec des instruments à cordes »(2).
(1) L'original.
(2) Harpes, harmonium, guitares, etc.  Soit, ils feront, eux, leurs prières sans instruments de musique. De nos jours, ces instruments ne se trouvent-ils pas dans les lieux de culte du monde biblique ?
   Dans l'Islam traditionnel, aucune musique accompagne les Prières obligatoires ou autres. Et l'annonce de la bonne nouvelle pour la communauté mohammadienne : "Que la terre est pour Moi, Je la donnerai à Mohammad et à sa communauté. Eux sont vos successeurs." Prophétie datant de David le roi prophète et réalisée à l'époque d'Omar fils de Khattab. Elle ne saurait changée. Naguère, les gens de l'Eglise et de l'Evangile, de Rome, du Vatican, ont voulu changer la donne. Mais la loi et le Décret divin ne sauraient changer ! N'en déplaise aux ergoteurs, aux opposants et adversaires de la Religion divine : l'Islam !
   Voir une implication de Nathan, une étude de André Caquot.
[27] Ses opposants ne peuvent accepter cela. Pour eux, la fonction de prophète est incompatible avec celle de Chef de l'Etat. Le prophète ne peut s'occuper, dans pareil cas, de politique et de prophétie. Il ne peut mener à bien deux choses diamétralement opposées, que tout oppose. Pourtant, dans l'ère toranique, leur divin Créateur a démenti plusieurs fois ce genre de paroles. Exemple avec le choix de Saül comme roi des Fils d'Israël. C'est dur, pour certaines gens, c'est façon de concevoir l'Etat et sa gérance. Et cela persiste jusqu'à nos jours.
   Après avoir chassé l'ottoman de leurs terres, le monde arabe et ses dirigeants politico-religieux s'aligneront sur les demandes de leurs vainqueurs. Soit : la Loi divine sera abolie au profit de la loi en vigueur dans les pays vainqueurs ! Et plus de 70 ans après, rien ne bouge, constate l'observateur ! Comment ces gens peuvent-ils dire et prétendre, aux yeux des nations étrangères, être de vrais croyants ?
[28] Voir notre étude : Lire...
[29] Homme détesté par certaines sectes islamiques comme le chiisme, gens de réclamant du Salafisme, à notre époque, etc. De lui, l'Ecole malékite en fera une référence. Homme aimé et craint. En son temps, la Loi islamique sera étendue sur l'ensemble des territoires conquis.



Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
09/12/20 .