Croyances

ROIS, PROPHÈTES, PROPHÉTIE. 

Selon les Ecritures.

Au nom de DIEU, Allaha
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


La fronde des contestateurs. Les prophètes David et le Messie fils de Marie sous la critique des opposants.


   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les Prophètes et Messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Suite page 2

   Impeccabilité et Infaillibilité des Prophètes.

   Suite à cela, la position de l'Islam traditionnel ira à l'encontre du yéhudisme et du christianisme paulien. Les exégètes, légistes, gens de la Science du Monothéisme[5] déclareront les Messagers et Prophètes divins comme gens croyants, intègres, fidèles à leur Seigneur jusqu'à leur mort, impeccables. Aucune tromperie, infidélité, doivent venir salir leur image. Secundo : Gens ne pouvant être atteint de maladies graves comme : la paralysie, l'aveuglement, être estropié, manchot, atteint de maladies mentales, graves, etc. Quatrièmement : De leur naissance à leur mort, ils sont protégés par leur Seigneur, soit : ils ne tomberont pas dans la Mécréance et l'Athéisme, l'Associationnisme, le Sectarisme, l'Innovation, la turpitude et le blâmable, etc. De même, loin d'eux les péchés graves comme : le péché de la chair, l'adultère, la fornication, la sodomie, l'inceste, le meurtre sans droit, le vol, la tromperie, etc. De tout ceci, le monde biblique n'en connaît absolument rien car il n'existe aucune de ces règles énoncées en leur religion... Le monde biblique (toranique & évangélique) n'applique rien à lui-même[6], et surtout ne l'enseigne aucunement à leurs fidèles[7] et enfants.

   Les accusations graves portées contre les Prophètes et Messagers divins.

   Vis-à-vis de leurs Prophètes, les accusations du monde toranique envers certains de ses prophètes sont cruelles, funestes, dangereuses, préoccupantes, alarmantes. Elles sont de deux ordres : Les unes concernent les prophètes avant la Révélation de la Torah. Exemples de prophètes avant la Torah : Adam. Sa tenue au Paradis est indécente, elle est sans vêtement[8] ! Autre charge à son compte : Adam[9] a connu une autre personne dans sa vie : la sulfureuse démone Lilith avant de connaître Ève[10] ! Il a eu de nombreuses relations avec les animaux du Paradis. Noé. Homme jugé comme le premier planteur de vigne, également buveur de vin ; enfin, homme dépravé ! L’ivresse de Noé entraîna sa honte et l’amena à maudire son petit-fils[11]. Cas de Loth, le prophète. Les filles de Lot, dit-on, burent de l’alcool pour commettre l’inceste avec lui[12] et elles enfantèrent Ammon[13] et Moab[14], dont les enfants tourmentèrent Israël durant des siècles.    (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures.
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] Voir notre étude : Lire... ; Lire...
[6] Eux-mêmes de le pratiquer, de se servir de la Bible, le cas échéant et pour s'excuser devant autrui. Qu'ont fait les gens de la Synagogue et de la Torah des prophètes bibliques ? N'ont-ils pas faits tomber certains dans le péché et la mécréance ? Alors que ces derniers sont purs des accusations portées contre eux !
[7] Et de là le refus, en régime laïc et séculaire, de faire une loi contre le blasphème de notre temps. On juge que la liberté d'expression du monde athée et incroyant prime sur le monde des croyants. Que les croyants n'ont pas à gérer les affaires de l'Etat, d'y participer.
[8] Chez les gens de la Bible, on parle volontiers de la "tenue d'Adam" ainsi, et c'est un sujet d'actualité à un moment où être nu, vivre nu, n'est pas un péché en soi mais plutôt une chose jugée logique, bonne et naturelle ! Et aux sites ou livres osés, la presse spécialisée, de sauter sur l'occasion pour se faire de l'argent facile ! Pour pervertir leur jeunesse, la dévergonder, clame Lucifer !
   68. Aurait-on toléré et fait ce qu'on rencontre de nos jours en société laïque !? Le Général, lui, ne l'aurait pas toléré ! On vivait dans un monde plus serein et surtout éduqué. Les pays étrangers nous enviaient, dit-on. Après 68 et sa mort, ses opposants du Partissisme des gauches s'en donneront à cœur joie pour profaner le sacré, pour revendiquer, à tort, que la révolution de 68 avait pour but principal de libérer l'homme et son corps, pour l'amener à une sexualité libre, sans contrainte, le tout par rapport à la Loi divine, le patriarcat, etc. ! Des lois accompagneront leur dépénalisation de tout ce qui touche la cellule familiale, le relationnel masculin, féminin, la vie en couple, etc. La religion laïque aura alors pour devise pour ses disciples et fidèles : Désacraliser le sacré, sacraliser le réel ! Soit, la Nudisme et la liberté sexuelle et autre. Plus de contrainte, soyez libres comme l'air ; ainsi : copulation libre sans modération, imitation du peuple de Sodome et Gomorrhe, IVG libre, infidélités entre époux dépénalisées : bienvenue au club clame Lucifer en transes ! Et la liste est longue pour les Théophobes et les Antithéistes, note l'observateur !
    On a dit au sujet de l'Antithéisme : Un antithéiste est défini(1) comme «  une personne opposée à la croyance en l’existence d’un dieu ». Le terme semble avoir été forgé par Proudhon dans Idée générale de la Révolution, 1851, et l'idée développée dans De la Justice dans la Révolution et dans l'Eglise, 1858 (Etude VI, Le Travail, ch. V et suivants). Mais dès le Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère (1846)(2), il adopte la démarche suivante : Eh bien soit. Imaginons que Dieu existe ; affirmons même son existence. Eh bien, son existence est incompatible avec l'existence de l'humanité. Par conséquent, celle-ci n'a pas d'autre choix, pour sa survie même, que de nier l'existence de Dieu, qu'il existe ou non. Un des (nombreux) arguments qui revient régulièrement sous la plume de Proudhon est que l'humanité est par nature pluraliste et évolutive. Ce qui est vrai aujourd'hui ne l'était pas forcément hier et ne le sera pas forcément demain. Ce qui est vrai en occident ne l'est pas forcément en Asie, etc. Toute religion sans exception, car c'est dans la nature même de la religion, crée des lois éternelles et universelles. Toute religion est par nature en contradiction avec l'humanité. L'humanité, pour exister, doit nier l'existence de Dieu, non pas malgré l'hypothèse de son existence, mais à cause même de cette hypothèse.
   Le concept permet une distinction entre la simple indifférence ou apathie à l’encontre du théisme, l’athéisme ou l’agnosticisme, et un rejet ou une opposition à l’encontre des croyances religieuses. Stefan Baumrin définit un antithéiste comme « une personne athée qui essayerai de convaincre les théistes qu’ils sont dans l’erreur(3) ».
   Greg Epstein (en), de l’université Harvard, définit que « si l’athéisme est une absence de croyance en un dieu, l’antithéisme est la recherche active des pires aspects de la foi en un dieu, dans le but d’en faire une représentation de cette religion. L’antithéisme cherche à blâmer et à extraire les croyants de leur religion, en mettant en avant la stupidité de leurs croyances en un ou plusieurs dieux(4) ».
   L’antithéisme est revendiqué par ceux qui considèrent le théisme comme dangereux et destructeur. Un exemple de ce point de vue figure dans l’œuvre Lettres à un jeune rebelle (2001), dans laquelle Christopher Hitchens écrit : « Je ne suis pas seulement un athée, je suis aussi antithéiste ; je n’affirme pas simplement que toutes les religions sont des versions du même mensonge, mais je maintiens que l’influence des églises, et les effets de la croyance religieuse, sont véritablement néfastes(5) ». (fr.wikipedia.org)
(1) Selon l’Oxford English Dictionary : « One opposed to belief in the existence of a god. »
(2) Cf, en particulier, Ch. VIII et XI (T. II, pp. 40 à 44 et p. 300 de l'édition de la Fédération anarchiste, 1983, disponible sur Gallica
(3) (en) Stefan Baumrin, « Antitheism and Morality », dans The Philosophical Forum, vol. 39, 2008 (lire en ligne [archive]), p. 73-84.
(4) (en) « Less Anti-theism, More Humanism » [archive], sur newsweek.washingtonpost.com (consulté le 24 juin 2010).
(5) (en) « Extrait des Lettres à un jeune rebelle de Christopher Hitchens » [archive], sur commonwealthclub.org (consulté le 24 juin 2010).
   En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
   Depuis 1789 qu'ont enseigné, par exemple, le Partissisme des gauches et leur idéologie d'obédience yéhudie à leurs enfants, aux enfants de la république autre que ceci !? Et qu'enseigne la religion laïque et gens du Dualisme (loges, sectes occultes, gens dualistes, franc-maçonnerie, etc.) au bon peuple qu'ils gouvernent ? A eux-mêmes et à leurs progénitures ? Croire ou mécroire ? Entre le divin Créateur et Satan le damné, il faut faire un choix. Question : L'ont-ils faits ? Certains, avec le diable banni, l'ont fait depuis belle lurette, note l'observateur. Qu'on en juge :
   " ...à l'instar du Diable quand il dit à l'homme : « Mécrois ; » puis, quand celui-ci a mécru, il dit : « En vérité, je te désavoue ; je redoute Dieu, le Seigneur des mondes. »
   La suite des deux fut donc qu'en vérité ils sont tous deux dans le Feu pour y demeurer éternellement. Et voilà le salaire des prévaricateurs ! (Coran LIX 15-17).
   A méditer !
[9] Adam (hébreu : אָדָם, araméen/syriaque : ܐܕܡ, arabe : آدم).
[10] V. fr.wikipedia.org
[11] On a dit : (...) L’emploi de l’alcool dans l’Ancien Testament a des résultats tragiques. L’ivresse de Noé entraîna sa honte et l’amena à maudire son petit-fils. Les filles de Lot burent de l’alcool pour commettre l’inceste avec lui et elles enfantèrent Ammon et Moab, dont les enfants tourmentèrent Israël durant des siècles. Le peuple d’Israël a bu du vin et a forniqué, tout en adorant le veau d’or, et des milliers de personnes moururent (GENESE 9:18-27 ; GENESE 19:31-38 ; EXODE 32:6,25,28,35). Amnon, un autre buveur, séduisit sa demi-sœur Tamar et apporta le malheur à David lorsqu’Absalom la vengea (2 SAMUEL 13:13-28). Les enfants de Job moururent en buvant du vin ainsi que Belschatsar lorsqu’il utilisa les coupes sacrées du temple pour sa dernière beuverie. (JOB 1:13,18-19 ; DANIEL 5:2-5).
   Esaïe prédît un désastre à Israël s’ils buvaient, faisant contraste entre les buveurs et ceux qui ont une soif spirituelle que Dieu pourrait étancher par l’effusion du Saint-Esprit. (ESAIE 5:11-12,22-25 ; ESAIE 28:7-8,9-13 ; 1 CORINTHIENS 14:21). Jérémie a dit que Dieu mettrait " des outres de vin " à la libre disposition de la nation pour la détruire. (JEREMIE 13:12-15). Et combien cela est-il vrai chez nous aujourd’hui ! Plus tard, il a vu le vin de Babylone détruire la nation ; et 600 ans plus tard Jean a lui aussi vu Babylone continuer à corrompre les nations avec sa coupe d’or. (JEREMIE 51:7 ; APOCALYPSE 17:3-6). Michée mit en garde contre les faux prophètes menteurs qui prophétisent sur le vin et sur les boissons fortes (MICHEE 2:11). Ceux-ci enseignent encore la " modération " et conduisent un grand nombre à la damnation. Il est temps que les vrais prophètes prêchent à nouveau la sainteté Biblique. (cai.org/fr)
   En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
[12] Ce qui est impossible car Loth est immunisé, c'est un prophète que déteste le monde de la Synagogue.
[13] Version non reconnue par l'Islam traditionnel. Après la destruction de Sodome et Gomorrhe, Le prophète Loth et ses filles rejoindront le prophète Avraham qui sera heureux de les accueillir. Alors qui sont les peuples Ammon et Moab ? La Bible n'est pas source de référence pour qu'on y prête attention.
[14] Ce qui est faux. Mensonges des rabbanim. Job par exemple est jugé descendant d'Esaü selon les généalogiques, c'est-à-dire un roûm. Ce qui met à l'envers les prétentions des rabbanim qu'Esaü et ses descendants sont une race maudite. Cho'aib (Jéthro) est jugé comme avoir eu pour mère une des filles de Loth (و لكنّه ابن بنت لوط) (Ibn Athîr, kâmil). Cho'aib est un prophète non reconnu par les rabbanim car il est (était) un prophète arabe qui donnera une fille à lui en mariage avec Mochè le prophète-messager. Censure des gens de la Synagogue à ce sujet. Pourquoi ? A cause d'Ismaël ?
   Job, de l'hébreu אִיּוֹב (ʾiyyôv), est un personnage de la Bible héros du Livre de Job. Ce livre est classé parmi les Ketouvim au sein de la Bible hébraïque, et parmi les livres poétiques de l'Ancien Testament pour les chrétiens. Il est également cité dans le Coran en tant que prophète (en arabe : أيّوب : ’ayyoûb). (fr.wikipedia.org).
   Bien rappelé, au passage, qu'il n'est pas un fils de la descendance de Jacob. Ce qui signifie qu'avec la censure, Job reste impossible à localiser.



Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
09/12/20 .