Croyances

PROPHÈTES, PROPHÉTIE. 

Selon les Écritures.

Au nom de DIEU, Allaha,
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


Les rois célèbres de la Haute Antiquité. Qui sont-ils et pourquoi les mentionner ?


Avant propos

   Le prophète-roi Salomon

On a avec ses aventures mystérieuses fait rêver plus d'un. Il passionne les foules, le lecteur. Sa présentation peut variée d'un culte à l'autre. Sa célébrité dépassera les frontières de Terre sainte. C'est pourquoi les commentateurs diront, lorsqu'un personnage est un homme bon, à son Seigneur de mentionner son nom a public, aux Fils d'Adam.

   Dans les pas de son père.

   Son père le prophète-roi David donnera naissance à un fils d'une notoriété mondiale. Et au jour des Comptes, tous les rois, présidents, chefs d'Etat, etc., seront rassemblés autour de lui pour être questionnés et rendre compte sur eux-mêmes et leur vie sur Terre, la gérance de leurs biens et de l'Etat dont ils avaient la charge.


Point de divinité [1] excepté Allah [2] le Très Haut. Que les meilleures salutations [3] soient sur les Prophètes et Messagers divins dont le Sceau de la Prophétie [4] .

   Roi, prophète, roi-prophète.

   Dans 'l'Histoire des nations', et selon nos sources, cette haute fonction[5] de dominer le monde entier n'a été accordée qu'à deux personnages croyants et imminents ; soit : Premièrement : Le bicornu ou le possesseur à deux cornes[6] et, deuxièmement le prophète roi Salomon (sur lui la Paix !)[7].

   Toujours selon nos sources, le monde héritera de quatre rois universels dont deux rois croyants : le prophète roi Salomon et le Bicornu. Et deux rois universels incroyants : 1) Nemrod ; 2) Nabuchodonosor. Soit en tout : quatre rois domineront la planète Terre uniquement.

   de même ; et selon nos sources reste un roi à venir, : Le Mahdi[8] assisté du Messie fils de Marie[9].

   Alexandre le Grand, version biblique et autre.

   Les gens de la Bible (toranique & évangélique) et autres nations et religions ont chacun une histoire ou légende, un mythe le concernant. Pour certains, il reste un dictateur, un homme déifié[10], peu louable, sans foi ni loi[11]. Pour d'autres, il reste toutefois un conquérant remarquable, un chevalier hors pair animé par l'esprit chevaleresque que certains mondes aiment se réclamer dont ceux en terres d'Europe biblique. Son origine : De Macédoine, centre sud de l'Europe.

   Son compagnon de route, éducateur.

   Naissance et filiation. Son compagnon de route serait Aristote.

   On a dit : Né en -356 à Pella, en Macédoine, il est le fils du roi Philippe II et d’Olympias, princesse d’Épire. Enfant, il reçoit une éducation de premier ordre et devient même l’élève du philosophe grec Aristote. Dès son plus jeune âge, il est promis à une existence empreinte de légende : ses parents prétendaient descendre de demi-dieux, et on insinuait qu’Alexandre était né sous le parrainage de Zeus, le maître du tonnerre[12].

   Ceci pour le monde biblique et autres. Ce roi aurait vécu, selon les historiens, sous l'ère toranique et après la seconde Promesse divine[13]. Il n'est pas fils d'Israël, il n'était pas un monothéiste[14], ne suivait pas un Livre divin révélé. Il semble être du Sabéisme, paganisme ancien européen. Les Grecs du monde biblique, évangélique, vouent une vénération, sans borne, à Alexandre le Grand[15] et à Alexandrie[16] en terre d'Afrique du Nord (Egypte).

   Son royaume.

   Si nous regardons de près la carte des conquêtes de ce roi fils du roi Philippe II et d’Olympias, on s'aperçoit que la superficie de son territoire n'a rien à voir avec la superficie du territoire du "Possesseur des deux cornes", le Bicornu (ذو القرنين)[17].

   Le Bicornu (ذِي ٱلْقَرْنَيْنِ). Autre variante.

   Son royaume. Les commentateurs coraniques le voient beaucoup plus grand[18]. En effet, le soleil ne se lève pas et ne couche pas en Afghanistan et sa région[19]. Et l'Ecriture[20] de mentionner clairement jusqu'où doit aller le Bicornu (ذو القرنين) et son armée pour être agréé par son Seigneur et exécuter Ses ordres et décrets. Reste un problème de taille à élucider pour les historiens chercheurs et commentateurs, que vient faire ici ces deux récits (au lieu d'un) ? Et dans l'un des récits (coranique qu'il faut nécessairement rajouter des éléments au récit du Bicornu[21] comme: le soleil[22] son lever et son coucher, Gog et Magog[23] ?

   On a dit le concernant :

والأصح الذي عليه الأكثرون أنه كان ملكاً صالحاً عادلاً وأنه بلغ أقصى المغرب والمشرق والشمال والجنوب وهذا هو القدر المعمور من الأرض وذلك أنه لما مات أبوه جمع ملك الروم بعد أن دان له طوائف ثم مضى إلى ملوك العرب وقهرهم، ومضى حتى انتهى إلى البحر الأخضر، ثم رجع إلى مصر وبنى الإسكندرية، وسماها باسمه ثم دخل الشام وقصد بيت المقدس وقرب فيه القربان، ثم انعطف إلى أرمينية وبوب الأبواب وبنى السد ودانت له ملوك العراق والنبط والبربر. واستولى على ممالك الفرس ثم مضى إلى الهند والصين وغزا الأمم البعيدة ثم رجع إلى العراق ومرض بشهرزور ومات بها وحمل إلى حيث هو مدفون وقيل إن عمره كان ألفاً وثلاثين سنة ومثل هذا الملك البسيط الذي هو على خلاف العادات وجب أن يبقى ذكره مخلداً على وجه الأرض فذلك قوله سبحانه وتعالى { ويسألونك عن ذي القرنين قل سأتلوا عليكم منه ذكراً } أي خبراً يتضمن حاله. * تفسير لباب التأويل في معاني التنزيل/ الخازن

Khâzan [Extraits] : Le plus plausible, et ce à quoi en sont venus la plupart [des commentateurs], soit : qu'il (le Bicornu) était un roi saint et droit, juste ; qu'il (dans ses conquêtes) a atteint l'extrémité de l'orient et du couchant et le sud, ce qui représente la limite du monde[24]. Ceci[25] débutera tout d'abord par la mort de son père, là les partis se rassemblèrent autour de lui. Ensuite, il se dirigea vers les rois arabes qu'il assujetti et continuera [sa route] jusqu'à ce qu'il atteignit la mer verte[26]. Puis, il revint en Egypte et construisit Alexandrie qu'il appellera par son nom. Ensuite, il entrera au Châm ayant pour but d'aller y offrir des sacrifices[27] à la Maison de Sainteté (بيت المقدس)[28]. Se dirigea vers l'Arménie et la porte des Portes[29] et y construisit le barrage. Les rois d'Irak, de Pétra et les Berbères s'associèrent à lui. Il s'empara de la Perse et continua jusqu'en Inde et la Chine. Il fit la guerre à des peuples très éloignés. Enfin, il revint en Irak où il tomba malade du chahrazor (شهرزور) et y mourut. On le transporta là où il sera enterré...

   On a dit : Son âge : 1030 ans. Cet exemple de roi simple, [qui vécut] contraire aux habitudes [populaires] ; est nécessaire que reste son souvenir perpétuel à la surface de la terre. C'est pour cela Sa Parole (سبحانه وتعالى) : « Et ils t'interrogent sur le Possesseur des deux cornes. Dis(leur) "Je vais vous en citer quelque trait." (Coran XVIII 83). Soit : des informations qui expliqueront sa situation[30].

   Qui a provoqué pour qu'on parle de ce récit ? On a dit : Les yéhudim (أي اليهود) sur proposition des arabes associateurs de l'époque[31].

وفي حديث عقبة بن عامر " أن النبيّ صلى الله عليه وسلم قال لرجال من أهل الكتاب سألوه عن ذي القرنين فقال: «إن أوّل أمره كان غلاماً من الروم فأعطي ملكاً فسار حتى أتى أرض مصر فابتنى بها مدينة يقال لها الإسكندرية فلما فرغ أتاه مَلَك فعرج به فقال له انظر ما تحتك قال أرى مدينتي وحدها لا أرى غيرها فقال له الملك تلك الأرض كلها وهذا السواد الذي تراه محيطاً بها هو البحر وإنما أراد الله تعالى أن يريك الأرض وقد جعل لك سلطاناً فيها فَسِرْ في الأرض فعلِّم الجاهل وثبِّت العالم» " الحديث.

...Du fils d'Âmir [soit] : Que le Prophète a dit à des gens de la Bible qui le questionnèrent au sujet du "Possesseur des deux cornes", il [leur] dit : « Le début de son affaire est qu'il était un garçon d'entre les Roûm[32] à qui il fut donné un Royaume. Il se dirigea vers la terre de l'Egypte qu'il atteignit. Il y construisit une ville dont on dit qu'elle se dénommera Alexandrie. Lorsqu'il l'eut achevée, un ange vint à lui qui l'éleva jusqu'à lui. Il lui dit : "Regarde en dessous de toi". Il dit : "Je vois ma ville seule sans aucune autre". L'ange lui dit : "Ceci représente l'ensemble de la terre, quant à la couleur noire que tu vois et qui l'entoure, elle représente la mer. Uniquement Dieu a voulu te faire voir la terre et t'y désigner pour y prendre possession d'un royaume. Circule sur la terre pour y enseigner l'ignorant[33] et pour y affirmer le savant. » La Tradition.

   De même :

وأما الـخبر بأن الذين سألوه، كانوا قوماً من أهل الكتاب... ـ فأتـى به السدّ، وهو جبلان لـينان يَزْلَق عنهما كل شيء، ثم مضى به حتـى جاوز يأجوج ومأجوج، ثم مضى به إلـى أمة أخرى، وجوههم وجوه الكلاب يقاتلون يأجوج ومأجوج، ثم مضى به حتـى قطع به أمة أخرى يقاتلون هؤلاء الذين وجوههم وجوه الكلاب، ثم مضى حتـى قطع به هؤلاء إلـى أمة

... L'Ange vint avec lui jusqu'au barrage... Avec lui, il dépassera Gog et Magog. Puis, vint à une autre communauté dont les visages étaient des visages de chiens [34] . Ils combattent Gog et Magog[35]. Ensuite, l'Ange vint avec lui pour dépasser une autre communauté qui combattent ceux qui ont des visages de chiens. Puis, avec lui il poursuivra ceux-ci pour aller vers une autre communauté qu'il surnommera[36] Extrais

   Ce sont là des avis rapportés par les commentateurs. A ce sujet, on a dit : Tabari, verset :

83 du chapitre de la Caverne(al Kahf) :"[...], il a dépassé l'endroit où se trouvent Gog et Magog[37]. Puis il est parti vers une autre tribu où les hommes ont un visage de chiens combattant Gog et Magog"

   Pseudo-Callisthène, version arménienne (Ve siècle), Page 149

   "Et ici, ni le ciel ni la terre ne pouvaient être vus. Et beaucoup de peuples de toutes sortes y vivaient. Nous avons vu des hommes à tête de chien et des hommes sans tête qui avaient les yeux et la bouche sur leur poitrine[38]."

   Pseudo-Callisthène, "Texte C", Page 191

   "Ceux-ci étaient des hommes en toute chose, à l'exception de la tête semblable à celle du chien".

   Pseudo-Callisthène, "Texte C", Page 191 "Puis, au bout de trois jours de marche, Alexandre arriva au pays des Cynocéphales. Ceux-ci étaient des hommes en toute chose, à l'exception de la tête semblable à celle du chien. Et leur voix néanmoins, était partie celle d'un homme, et partie celle d'un chien.

      Selon nos sources Abou Djahel et les yéhudim de l'époque de la Prophétie. Rappel.

   Abou-Dja'far Mo'hammad-ibn-Djarir-ibn-yazîd Tabarî :

Les Juifs se réunirent. et ils tirèrent du Pentateuque des questions pour les adresser à notre Prophète, afin que par la réponse qu'il donnerait on vît clairement s'il était un prophète de Dieu ou non et si ses prétentions étaient fondées sur le mensonge ou sur la vérité. L'une de ces questions était l'histoire des gens de la caverne; une autre l'histoire de l'archange qu'on appelle al-Rou'h : une autre, l'époque du jour du Jugement. Ils firent donc partir un envoyé, adressèrent une lettre à Médine et dirent au Prophète de Dieu : Fais-nous connaître la réponse à ces questions. Or, ils dirent à celui qu'ils avaient envoyé: Ecris tout ce qu'il dira des gens de la Caverne. afin que nous voyions s'il dit la vérité ou non: écris également tout ce qu'il dira au sujet de l'archange Rouh. Les envoyés allèrent à Médine, Or tu sauras que les questions qu'ils adressèrent à notre prophète étaient au nombre de vingt-huit.

Cet évènement eut lieu à l'époque où le Prophète partit pour Makkah et où il manifesta l'Islam. Il dit aux associateurs Qoraichites[39] : Je suis l'envoyé de Dieu et le Coran que je récite est la parole de Dieu. On n'ajouta pas foi à ses paroles, les associateurs de Makkah s'élevèrent contre lui et dirent : C'est de toi-même que tu tires le Coran[40]. Dieu a dit : "Et si vous êtes dans le doute ce que Nous avons fait descendre sur Notre esclave[41], venez donc avec un chapitre semblable à ceci, et, si vous êtes véridiques, appelez, en dehors de Dieu, vos témoins." (Coran II 23).


   Ensuite Abou-Djahil et N'alïd-Ibn-Moghîra allèrent trouver les yahoûd de Khaïbar, les fils de Qoraïdza, ceux de Fadac et de Wâdi'I-Qourâ, ils les réunirent et leur dirent : "Vous êtes des yahoûd, vous avez reçu du ciel un Livre
[42] et nous n'en avons point reçu. Il faut que vous tiriez d'elle les questions les plus difficiles afin que nous les adressions à Mohammad. S'il y répond. nous saurons qu'il est un véritable prophète et nous croirons en lui." Les yahoûd examinèrent la Torah tout entier et en tirèrent les questions les plus difficiles au nombre de vingt-huit et ils dirent : "Adressez-lui ces questions, si sa réponse est d'accord avec ce qui se trouve dans la Torah, vous saurez qu'il est un véritable prophète et il faudra croire en lui[43]."

   À l’époque de la Révélation, seulement les gens de la Synagogue avaient connaissance de bon nombre de choses se trouvant en leurs Ecritures en leur possession dont la Torah. Non accessible au grand public, c'était là un secret bien gardé depuis des générations. Quant aux Arabes associateurs, de mèche avec les yéhudim opposants du sceau de la Prophétie, ils cherchaient tout moyen pour allumer le feu de la discorde et de la confrontation.

   Dès l'apparition du sceau de la Prophétie, on va chercher, dit-on, à confronter la Torah, la Bible, au Coran. Les gens de la Synagogue et de la Torah, leurs livres en main, vont essayer de traduire ce qu'ils ont pour inviter à la croyance en leurs livres non en celle du Coran révélé. Mais rien n'y fait : le monde des Croyants soumis de l'époque ne baisse pas les bras, ne se laisse pas abuser et intimider par les gens de la Bible et leurs dires. C'est pour eux une grande tragédie, déception, un échec cuisant. Reste alors la confrontation directe pour déstabiliser le sceau de la Prophétie. A travers des questions insidieuses, mais en rapport avec des points précis de leurs croyances et leur "Histoire sainte" ; on saura ainsi si celui-ci ment ou dit la vérité ; c'est-à-dire : s'il est en droit de se réclamer de la Prophétie. Son enseignant, au passage : l'ange de la Révélation, Gabriel. Car devant ces opposants et adversaires, se trouve un homme simple, éduqué, sage, et pourtant ne sachant ni lire ni écrire sa langue, la langue arabe. A chaque rencontre, l'homme gagnant de ces rencontres insolites et inédits sera l'homme de Dieu, le sceau de la Prophétie. ( à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. 
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] Roi(s) du monde.
[6] Voir notre étude : Lire... On a dit : Dhû-l-Qarnayn (en arabe : ذو القرنين) littéralement « celui qui a deux cornes » (« Two-horned one » en anglais) ou « le bi-cornu » ou « Celui des deux époques». Voir Coran chapitre 18, le concernant. 
   Traduction erronée. Le texte coranique mentionne (ذو) qui signifie 'qui possède' (général), 'qui a', [l'homme] qui a deux cornes comme ici, pourvu de. Ne pas confondre avec 'celui' (الذي). Un nom d'origine du sud de l'Arabie, Yémen, pour certains. Les traducteurs arabophones ou autres semblent ne pas remarquer ce (ذو), lui avoir donné un sens qu'il se doit... le vocable (ذو) était employé, naguère dan la langue yéménite d' où de faire dire pour certains commentateurs et historiens que son origine était arabe.
   D. Masson : On sait que la corne est considérée, chez les Sémites, comme le symbole de la puissance. Le récit contenu dans les versets 83-98 est à comparer avec les légendes concernant Alexandre le Grand, conservées sous les noms du pseudo-Callisthène et de Jacques de Sarouj. (V. note Coran traduction).
   Autre : Les cornes symbolisaient sa puissance, qui s'étendait de l'Orient à l'Occident.
: La caverne Al-Kahf qui fut confronté à Ya'jûj wa Ma'jûj (Gog et Magog). Dhû-l-Qarnayn construisit, dans un défilé, un mur de fer pour contenir les peuples de Gog et Magog et les empêcher d'attaquer les peuples vivant à l'Ouest.
   Question : A-t-on vu la muraille de Gog et Magog ? Réponse :Un homme de Médine dit un jour au Prophète (sur lui soit la paix) : "Messager de Dieu, j'ai vu la muraille (sadd) de Gog et Magog. Comment l'as-tu vue ? s'enquit le Prophète. Semblable au manteau à rayures : une ligne rouge et une ligne noire. Tu l'as effectivement vue", dit le Prophète (rapporté par Ibn Abî Umar : Fat'h ul-bârî 6/466 ; cité ta'lîqan par al-Bukhârî dans son Jâmi' SahîhKitâbu ahâdith il-anbiyâ'Bâb qissati ya'jûj wa ma'jûj : "قال رجل للنبى صلى الله عليه وسلم: رأيتُ السد مثل البرد المحبر. قال: رأيتَه").
 
 Lieu peu accessible aux regards des Fils d'Adam.. Attend son heure pour se manifester..Visite touristique peut souhaitée, encouragée,. le lieu effraie par lui-même.

[7] Sofyan Al-Thawreyy dit : "Jamais personne n'a eu les moyens pour posséder la terre sauf deux croyants : Salomon et Dhul-Qarnayn".
[8] Arabe Qoraichite, Le Mahdi ou Muhammad al-Mahdi (arabe : al-mahdi, المهدي, muhammad al-mahdi : محمد المهدي, « le guidé (par Dieu) »). On a dit :Al-Mahdî" n'est pas un prénom mais un surnom, un titre, qui signifie "le bien-guidé". En son temps, il est le Commandeur des Croyants, son nom est Muhammad fils d'Abd-Allah. « Le Mahdi est un de mes descendants, il a le front large et le nez aquilin. Il emplira la terre d’équité et de justice après que la tyrannie et l’injustice auront régné sur elle. Il règnera sept ans. » (Rapporté par Abu Sa‘id al-Khudri, cité par Abu Dawud)
[9] Pour les commentateurs, il reste un prophète mais sera un suivant du Mahdi; le Commandeur des Croyants.
[10] On a dit : Dès le règne d'Alexandre se construit un mythe qui le présente comme un héros divinisé. Cette renommée, malgré des critiques eu égard à ses excès ou à sa cruauté, dépasse ensuite les frontières du monde grec pour prendre place parmi les écrits des religions monothéistes. Dans la Rome antique, il est considéré comme un modèle pour nombre de généraux et d'empereurs. Dans l'Empire byzantin, il bénéficie d'une grande popularité dans tous les milieux sociaux et représente l'idéal du souverain, tout en connaissant une forme de christianisation. Dans l'Europe médiévale, il est vu comme un exemple de vertus chevaleresques au travers du Roman d'Alexandre. À l'époque moderne, il est un temps un modèle pour Louis XIV. Au siècle des Lumières, il apparaît comme celui qui a étendu la civilisation européenne et ouvert le commerce entre l'Europe et l'Asie. À l'époque contemporaine, il inspire la volonté d'indépendance des Grecs et devient le modèle du « conquérant-civilisateur » pour les promoteurs de la colonisation européenne. En Asie, il bénéficie d'une grande postérité sous le nom d'Iskandar (ou Iskander). Enfin, il est représenté dans de nombreuses œuvres d'art de l'Antiquité jusqu'à nos jours. (fr.wikipedia.org)
[11] Version du Paganisme ancien européen.
[12] geo.fr. Autre : Alexandre est né à Pella, la capitale du royaume de Macédoine, le 20 ou le 21 juillet 356 av. J.-C.(1). Il est le fils du roi de Macédoine Philippe II, de la dynastie des Argéades, et d'Olympias, sa troisième épouse, princesse d’Épire de la dynastie des Éacides(2). Par sa mère, il est donc le neveu d'Alexandre le Molosse, roi d'Épire. Sa mère donnera naissance en 355 à une fille Cléopâtre(3). Par son père, Alexandre prétend descendre de Téménos d'Argos(4), lui-même supposément descendant d'Héraclès, fils de Zeus. Par sa mère, Alexandre affirme descendre de Néoptolème, fils d’Achille(5)
(1) Soit la première année de la 100e olympiade. D'après Plutarque (Alexandre, 4), il serait né le six du mois d'hécatombeion, appelé loüs par les Macédoniens. (fr.wikipedia.org)
(2) Battistini 2018, page.90 Olivier Battistini, Alexandre le Grand : un philosophe en armes, Ellipses, coll. « Biographies et mythes historiques », 2018, 432 p. (fr.wikipedia.org)
(3) Battistini 2018, page. 113.
(4) Raison pour laquelle la dynastie macédonienne est appelée argéades ou plus rarement téménide : Faure 1985, p. 31. (fr.wikipedia.org)
(5) Plutarque, Alexandre, 2, 1.
[13] V. Coran XVIII 2-8. 605 av. J.-C. – 562 av. J.-C. Nabuchodonosor. On a dit : Le Premier Temple ou Temple de Salomon a été construit, d'après la Bible, par le roi Salomon (au Xe siècle av. J.-C.). Il a été entièrement détruit par Nabuchodonosor II en 587 av. J.-C. Le Deuxième Temple fut construit au retour de la captivité des Juifs à Babylone, vers 536 av. J.-C. Il fut terminé le 12 mars 515 av. J.-C. (fr.wikipedia.org).
[14] Selon les sources actuelles.
[15] Les commentateurs coraniques parlent d'Alexandre tout court sans ajout de : 'le grand'. Remarque à retenir.
[16] Les Grecs se disent de l'Eglise orthodoxe ainsi des villes comptent énormément pour eux : Athènes, Alexandrie et Constantinople - Byzance. On prie chaque jour pour y retourner... Pour rouvrir cette ville au christianisme. Elle le sera au temps du Mahdi, des guerres éclateront qui s'étendront jusqu'au Châm, Alep entre autre.
[17] En version de l'Islam traditionnel.
[18] Pour certains commentateurs, il comprendrai également la Chine, l'Inde, l'Afrique du Nord, le Châm. Au Qoûds, il offrira des sacrifices.
[19] Région convoitée pour les gens de la Bible qui pensent, à travers leur croisé illuminé de Bush et les Coalisés, y découvrir le mystère de Gog et Magog et le résoudre ! D'où a-t-on fait ce commentaire : Ainsi, George Bush a-t-il dit à Jacques Chirac que Saddam Hussein et l'Irak étaient Gog et Magog, légitimant ainsi une guerre contre eux et le monde islamique de cette partie du monde. Cet exemple illustre bien l'importance d'étudier la Bible en profondeur, en s'intéressant à ses sources historiques aussi bien qu'aux traditions qui en découlent. (michaellanglois.org). Autre : Je le dis haut et fort : Gog et Magog ne doivent pas déterminer la politique étrangère d'un pays. Et les dirigeants irresponsables, complètement illuminés, doivent être mis hors d'état de nuire. C'est la Sagesse même – pour reprendre, justement, un précepte divin essentiel, hébraïque de surcroît. Il est temps de revenir à la raison, ou, au moins, à une interprétation sensée de la Bible ! (come4news.com). Autre : [...] Jacques Chirac l'a appris, le mois précédent, de la bouche même de Bush Jr. Une révélation reçue d'abord avec étonnement, puis, renseignement pris, avec effroi. Lors de cette conversation téléphonique visant à convaincre son homologue français de se joindre à la coalition, George Bush Jr. a utilisé un argument singulier, affirmant que... "Gog et Magog sont à l'œuvre au Proche-Orient" et que "les prophéties bibliques sont sur le point de s'accomplir". (!!!) (...) Jacques Chirac dès lors ne s'y trompe pas. Le président américain a sommairement décrypté les Ecritures: une armée mondiale islamiste fondamentaliste menace le monde occidental qui soutient Israël. (lexpress.fr)
   Ceci est la version de l'illuminé Bush et ses alliés de la Coalition ! Mais dirons-nous que sont devenus dans l'histoire politico-biblique Gog et Magog ? Morts ou vivants ? A-t-on pu mettre la main dessus et les anéantir ? Réaliser une prétendue prophétie d'Ezéchiel ? Ou verser un sang, sans droit, impuni dans cette partie du monde
[20] Entendre : Le Coran.
[21] Version coranique. La Bible, comme rappelé si souvent, n'est pas source de référence pour l'Islam traditionnel, exemple avec des récits comme celui du "Possesseur des deux cornes" ; peu s'en faut. Et toute la documentation ou archives émanent de peuples du Paganisme n'est pas source de référence en ce domaine.
[22] Le soleil n'entre pas en ligne de compte pour le monde biblique... Aucune mention dans la Bible avec un récit éventuel du Bicornu (ذو القرنين) et sa vision du soleil. Le soleil fascine le monde biblique européen, ses chercheurs. D'ailleurs, les informations coraniques continuent d'étonner plus d'un chercheur et scientifique !
[23] Peuples n'ayant rien à voir, de près ou de loin, avec la Bible et ses prophéties dont celles d'Ezéchiel.
[24] Il ne peut aller plus loin, il est limité dans son action. Ne peut y ajouter la conquête du cosmos.
[25] En devenant roi...
[26] Les Arabes (anciens) de cette région du monde appellent ainsi le golfe persique (الخليج), soit : ( الخليج العربي, al-khalij al-arabi[), le golfe arabe ou arabique. Face à eux, la Perse antique jusqu'à ce jour l'appellera : (en persan : خلیج فارس, khalij-e fārs), soit : le golfe persique. A cela, une bataille juridique entre Arabes et Perses demeurent, chacun campant sur ses appellations et positions. En France, et pour le monde laïc et ses institutions, on optera pour l'appellation : Golfe persique.
[27] Retenu par les gens de la Synagogue et de la Torah.
[28] Arabe, Qoûds, hébreu yéhudi, biblique, Jérusalem. Nom non retenu par nos sources.
[29] A Darband (bâbal-abwâb). Voir : Qalatga Darband.

[30] Elles viendront, soit : les contredire, soit : confirmer celles qu'elles disposent déjà. doit comprendre aussi que les Ecritures à disposition à l'époque de la Révélation n'ont rien à voir avec celles actuellement en service. Après le passage du sceau de la Prophétie en Terre d'Arabie, la Révélation du Coran, les Ecritures seront frelatées, falsifiées. Il en dépendait de l'avenir du monde biblique et de ses Dirigeants religieux. Ainsi, toute information pouvant confirmer le récit coranique devra être effacée, changée, modifiée. Il ne fallait pas que les générations à venir apprennent la vérité, et surtout aillent jusqu'à se convertir, ce qui aurait été un scandale. En maintenant les gens vivent dans l'ignorance, on pourrait ainsi mieux les manier, les convaincre, les soumettre, les gérer, les contrôler.
   On a dit : Son âge : 1030 ans...Les commentateurs admettent que le Bicornu est mort d'un âge avancé : de 100 ans ou 300 ans également. Ceci fait penser
[31] Les commentateurs: Les yéhudim (أي اليهود). Abou Djahel et les yéhudim de l'époque de la Prophétie.
[32] Soit descendant d'Esaü qui prendront la Grèce. Héraclius était d'eux. Inconnu du monde biblique. Lire...
[33] Dans sa religion.
[34] Pour l'Europe biblique, on pense au loup-garou. Selon des avis, apparaître sous différentes formes, humaines, animales, se retrouve chez les génies (arabe, الجن - djinn). Ceux-ci, avec la permission divine, peuvent se métamorphoser ainsi. Parmi eux, existe donc des génies croyants ou incroyants. L'Ecriture, le Coran de les mentionner, et un chapitre entier porte ce nom (LXXII). Le sceau de l'Islam de les inviter à sa religion.
[35] Voir les commentaires ci-après.
[36] Endroits, lieux peu fréquentables qui donnent la chair de poule
[37] Malgré l'état des lieux.
[38] Endroits, lieux peu fréquentables qui donnent la chair de poule. Donnent pas l'envie de les rencontrer tant leur physique apeure.
[39] Qoraichites. (en arabe قريش Quraych, qui signifie littéralement « celui qui réunit») est la tribu au sein de laquelle naquit le sceau de la Prophétie. Avant l'Islam, ils professaient l'Associationnisme.
[40] Les adversaires et opposants, gens ennemis de l'Islam du monde biblique ou autre reprennent à leur compte cette parole.
[41] Vocable que n'aime que peu le monde biblique dont les gens de l'Eglise et de l'Evangile, gens de Paul. Pour eux, le fils de Marie est plus que cela, soit : fils de la Divinité, dieu incarné, etc. Pour eux aussi, c'est le dégrader lorsqu'on refuse obstinément ce genre d'appellations ! C'est être fils de l'Antéchrist, un anti-christ en puissance !
[42] La Torah.
[43] Conversion des arabes associateurs exigés.



Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
23/01/21 .