Histoire sainte toranique, biblique.

ALLIANCE, ENGAGEMENT, PACTE. 

Selon les Écritures.

Au nom de DIEU, Allaha
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


L’« alliance entre les morceaux » (ברית בין הבתרים).
La Symbolique.


   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Suite Page 6

« Seigneur ! montre-moi comme Tu revivifies les morts ».

   Interprétation symbolique.

   Le Seigneur de l’Univers de dire à Son Ami intime[5], Avraham (sur lui la Paix !) : « Alors, prends quatre oiseaux… فَخُذْ أَرْبَعَةً مّنَ ٱلطَّيْرِ  » (Coran II 260).

   Question : Quels sont ces oiseaux dont parle le Coran ? Les commentateurs de nous expliquer[6] :

البحث الثالث: إنما خص هذه الحيوانات لأن الطاوس إشارة إلى ما في الإنسان من حب الزينة والجاه والترفع، قال تعالى:
{ زُيّنَ لِلنَّاسِ حُبُّ ٱلشَّهَوٰتِ }
[آل عمران: 14] والنسر إشارة إلى شدة الشغف بالأكل والديك إشارة إلى شدة الشغف بقضاء الشهوة من الفرج والغراب إشارة إلى شدة الحرص على الجمع والطلب، فإن من حرص الغراب أنه يطير بالليل ويخرج بالنهار في غاية البرد للطلب، والإشارة فيه إلى أن الإنسان ما لم يسع في قتل شهوة النفس والفرج وفي إبطال الحرص وإبطال التزين للخلق لم يجد في قلبه روحاً وراحة من نور جلال الله. * تفسير مفاتيح الغيب ، التفسير الكبير.
ففي هذه الطيور مشابهة لما في الإنسان من حب هذه الأوصاف وفيه إشارة إلى أن الإنسان إذا ترك هذه الشهوات الذميمة لحق أعلى الدرجات في الجنة، وفاز بنيل السعادات. * تفسير لباب التأويل في معاني التنزيل/ الخازن.

قال أبو الحسنِ الأقطعُ: (صَحَّ عَنْ رَسُولِ اللهِ صلى الله عليه وسلم أنَّهُ قَالَ: " لِكُلِّ آيَةٍ ظَهْرٌ وَبَطْنٌ " فَظَاهِرُ هَذِهِ الآيَةِ مَا ذَكَرَهُ الْمُفَسِّرُونَ، وَبَاطِنُهَا أنَّ إبْرَاهِيْمَ أُمِرَ بذَبْحِ أرْبَعَةِ أشْيَاءَ فِي نَفْسِهِ بسِكِّيْنٍ اليأس كَمَا ذَبَحَ فِي الظَّاهِرِ الأَرْبَعَةَ الطُّيُورَ بسِكِّيْنِ الْحَدِيْدِ، فَالنَّسْرُ مُثِّلَ لِطُولِ الْعُمْرِ وَالأَمَلِ؛ وَالطَّاوُوسُ زيْنَةُ الدُّنْيَا وَبَهْجَتِهَا، وَالْغُرَابُ الْحِرْصُ؛ وَالدِّيْكُ الشَّهْوَةُ). * تفسير التفسير الكبير / للإمام الطبراني.

وقد يقال: أشار سبحانه بالأربعة من الطير إلى القوى الأربعة التي تمنع العبد عن مقام العيان وشهود الحياة الحقيقية، ووقع في أثر أنها كانت طاوساً، وديكاً، وغراباً، وحمامة، ولعل الطاوس إشارة إلى العجب والديك إلى الشهوة والغراب إلى الحرص، والحمامة إلى حب الدنيا لإلفها الوكر والبرج، وفي أثر بدل الحمامة بطة، وفي آخر نسر، وكان الأول: إشارة إلى الشره الغالب، والثاني: إلى طول الأمل. * تفسير روح المعاني/ الالوسي.

Razi (extraits) : Troisième recherche : Ce choix s’est porté sur ces animaux (précisément) parce que le paon, par exemple, démontre de ce qu’il y a en l’humain d’amour pour l’embellissement, le rang, l’élévation[7]. Dieu a dit[8] : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’on désire… » (Coran III 14).
L’aigle, lui, démontre son amourachement sans fin dans le manger. Le coq, lui, démontre son amourachement pour l’accomplissement perpétuel de l’accouplement[9]. Le corbeau enfin démontre son avidité pour rassembler et rechercher. Par exemple, l’avidité du corbeau va aller jusqu’à ce qu’il vole de nuit, sort la journée dans un froid glacial[10] pour accomplir une demande.
Le signe par rapport à l’humain à observer dans tout cela. Tant que l’humain ne comprendra pas qu’il doit combattre les désirs de l’âme, du sexe, de l’avidité et de l’embellissement de la Création ; il ne trouvera jamais en son cœur de spiritualité et de paix venant de la lumière de Dieu le Majestueux. 
Khazân : Dans ces oiseaux, il y a une ressemblance avec ce qui se trouve en l’humain d’amour pour ces attributs. Et il se trouve aussi une démonstration que si l’humain laisse de côté ces désirs méprisables, il pourra alors accéder aux hauts degrés du Paradis et avec l’acquisition du bonheur.
Imam Tabarâny : Le père de Hassen a dit : la coupure. (Et il est vrai du Messager de Dieu (صلى الله عليه وسلم) qui a dit : Pour chaque verset du Coran, il y a un sens apparent et un sens interne. L’apparent dans ce verset est ce qu’ont rappelé les commentateurs. Et l’intérieur, qu’il fut ordonné à Abraham d’égorger les choses personnelles avec un couteau déprimant, à l’instar de l’égorgement qu’il a exécuté, en apparence, pour les quatre oiseaux avec un couteau en acier[11]. L’aigle est l’exemple de l’allongement de la vie et l’espoir, le paon l’embellissement du bas monde et ses désirs. Le corbeau l’avidité et le coq les passions).
Alousy : De dire : Dieu (سبحانه) démontre à travers les quatre oiseaux leur force à empêcher l’accession de l’esclave au degré de vision et de témoigner de la vie véritable[12]. (…).

   A retenir de cet enseignement.

    Nous dirons : Premièrement : Le paon se retrouve avec l’histoire d’Adam. C’est lui, dit-on, qui enverra au diable banni son camarade le serpent. Il y est un symbole[13] dans certaines sectes[14], religions[15], ordres, etc. Deuxièmement : Tétramorphe[16]. L’aigle. L’un des quatre porteurs du Dais[17], l’un a un visage d’aigle. Troisièmement : Le coq[18]. Un réveil matin pour la prière. Symbole fort pour le monde de l’Hexagone. Le corbeau. Il est lié, dans le sceau des Écritures, le Coran, avec le meurtre[19] d’Abel (Coran V 27-31), l’attitude des Fils d’Israël envers leur Seigneur et Ses prophètes (Coran V 32). On le retrouve dans la Torah[20].

   Le Paon et ses couleurs brillantes. Sa symbolique avec le monde des terriens.

   Le verset : Dieu a dit[21] : « On a enjolivé aux gens l’amour des plaisirs[22] qu’on désire : femmes[23], fils[24], trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués[25], animaux et champs ; tout cela est objet de jouissance de la vie d’ici-bas. Alors que près de Dieu il y a une belle retraite[26]. » (Coran III 14).

الحَضّ على مَعالي الأحوال وطلب الرزق من أشرف الصناعات؛ وذلك لِما خشِي النبيّ صلى الله عليه وسلم على أُمّته من الاشتغال بالحرث وتضييع ركوب الخيل والجهاد في سبيل الله؛ لأنهم إن ٱشتغلوا بالحرث غلبتهم الأُمم الراكبة للخير المتعيشة من مكاسبها؛ فحضهم على التعيُّش من الجهاد لا من الخلود إلى عمارة الأرض ولزوم المِهْنَة. ألا ترى أنّ عمر قال: تمعْدَدوا وٱخْشَوشِنوا وٱقطعوا الرّكُبَ وثِبوا على الخيل وَثْباً لا تغلبنّكم عليها رعاة الإبل. فأمرهم بملازمة الخيل، ورياضة أبدانهم بالوثوب عليها. * تفسير الجامع لاحكام القرآن/ القرطبي.

L’incitation et la demande à des meilleurs conditions de vie sont des nobles demandes. Mais c’est justement ce que craignait le Prophète (صلى الله عليه وسلم) pour sa communauté. S’occuper dans l’agriculture[27] est une perte de temps (au lieu) de monter le pur sang[28] et faire l’effort dans le sentier de Dieu (الجهاد)[29]. Ceci parce que si les gens occupent [la plupart de] leur temps à l’agriculture[30], ils iront rejoindre les communautés à la recherche d’une meilleur existence de vie et de gains. L’incitation à gagner sa vie est [uniquement] dans l’effort[31] (الجهاد) non pas de s’éterniser dans la construction de terrains[32] et la nécessité de la profession[33].

‘Omar avait lui-même demander de ne pas donner préférence du chameau au pur sang arabe (الخيل). Pareille action diminuerait sa valeur, par contre, donner plus de valeur au pur sang arabe cela équivaut à une grande récompense[34] de la part du divin Créateur. Chaque membre de la Communauté mohammadienne devait s’impliquer et comprendre cela.     

   Causes : L’une des causes de la révélation de ce verset serait la suivante pour le commentateur :

Nous avons rapporté que le Prophète (عليه الصلاة والسلام) lorsqu’il a invité les Yéhudim à l’Islam après la bataille de Badr[35] (غزوة بدر), ceux-ci firent alors apparaître d’eux leur force, leur dureté, leur triomphe par l’argent et les armes…
   Dieu (تعالى) d’expliquer dans ce verset que ces choses et d’autres encore sont des biens de l’ici-bas éphémère et vain. Et que l’Au-delà, par contre, est mieux et impérissable.

روينا أنه عليه الصلاة والسلام لما دعا اليهود إلى الإسلام بعد غزوة بدر أظهروا من أنفسهم القوة والشدة والاستظهار بالمال والسلاح، فبيّن الله تعالى في هذه الآية أن هذه الأشياء وغيرها من متاع الدنيا زائلة باطلة، وأن الآخرة خير وأبقى. * تفسير مفاتيح الغيب ، التفسير الكبير/ الرازي.

   Ainsi, et à notre époque, sont les gens de la Bible (toranique & évangélique)[36], note l'observateur. Pour eux la course à des choses plus terre à terre : argent, richesses, armement, argent facile, diplômes, prix, femmes, plaisirs mondains, beuveries, débauches, licences, goinfreries, prostitution, turpitudes… Et à Satan de rendre belles à leurs yeux leur option, leur rêve, leur choix, leur vie… A l’instar de Pharaon qui voyait la domination du monde et d’un nouvel ordre mondial par le (la) politique[37]... Coré[38], lui, un des fils d’Israël, par l’or pour ne citer qu’eux. Ils pensent amonceler, ravir à leur adversaires la vedette en tout lieu et en toute chose[39] ! Pourtant… !
   Croire au divin Créateur, faire des œuvres pies, obtempérer aux Ordres divins et suivre le sceau de la Prophétie pour chaque Croyant soumis et pratiquant de son culte… voilà là des acquis intarissables dans ce monde et dans l’Autre, notent les Savants du monde de l’Islam traditionnel.   (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures.
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] Bien préciser : selon la version coranique. La version toranique est tout autre : pas touche aux oiseaux mentionnés !
[6] Une grande leçon pour les problèmes de sociétés et leurs solutions. Tant personnel que communautaire.
[7] Exemple : une place dans la société, un rang…
[8] Soit : 1) femmes, 2) enfants, 3) trésors thésaurisés d’or et d’argent, 4) chevaux marqués, racés 5) animaux et 6) champs. Les numéros 1 et 2 (فأمّا النساء والبنون ففتنة للجميع.) : source de troubles généralisées. Le n° 3 (أمّا الذهب والفضة فيتموّل بها التجار) : a un rapport avec le commerce, banques, etc.. On sait combien ces deux métaux précieux sont une source de troubles générales pour l’humain et la société dans laquelle il vit. Le n° 4 (وأمّا الخيل المسوّمة فيتموّل بها الملوك), les chevaux marqués, de marque. Il s’agit ici du pur sang arabe. Animal très recherché destiné généralement aux rois, princes, gens aisés… Une certaine catégorie de gens de la société. Par extension à notre époque, on peut y joindre les grosses cylindrées, les voitures dites de luxes, à haute vitesse. Genre de véhicules très appréciés et aimés par le monde arabe (riches & pauvres). On le voit en terres bibliques d’Europe où l’ouvrier et le jeune arabes, etc., aiment rouler avec des grosses cylindrées non des véhicules moindres, simples. Le n° 5 (وأمّا الأنعام فيتموّل بها أهل البوادِي). Il s’agit ici des quatre couples mentionnés dans la Livre de Dieu : ovins, caprins, bovins et camélidés (Cf. Coran VI 142-144). Les animaux sont destinés aux gens du désert, des steppes, les éleveurs en général. On sait l’avantage et les désavantages du monde de l’élevage. Gens à risque dans les grandes propriétés. Le n° 6 (وأمّا الحرث فيتموّل بها أهل الرساتيق.). Lieux concernés : (وهي المواضع التي فيها زرع وقرى أو بيوت مجتمعة .) là où l’on trouve les terrains agricoles, les villages ou les hameaux environnant. Le monde agricole, de la culture. Et dans chaque catégorie signifiée, on trouve sa source de troubles, de querelles, de disputes, d’avantages et de désavantages, zones à risques pour l’humain… (فتكون فتنة كل صنف في النوع الذي يتموّل). Sont au cœur de la société.
[9] Animal associé à la lubricité.
[10] En pays où le froid sévit.
[11] Tranchant.
[12] Si l’humain suit les désirs de l’âme, du sexe, de l’avidité et de l’embellissement de la Création… que peut-il espérer dans ce monde et dans l’Autre ? Sinon l’illusion !
[13] Lire…
[14] Se retrouve en Magie, dans des rites et histoires bizarres des gens du Sabéisme comme du Dualisme.
[15] Exemple : Yézidisme. Kurdes. Gens vénérés par le monde biblique de notre temps et suite à leurs problèmes... en terre d'Irak. Pour l'Islam traditionnel : gens marginalisés, secte, etc.
[16] Ceci se retrouve dans la Bible mais avec une toute autre interprétation. Lire… Apocalypse 4 : Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière. 7 Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d'un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole.…
   Selon l’auteur de ces lignes, ces êtres se trouvent : Au milieu du trône et autour du trône… Alors que dans la Tradition islamique, ils sont anges et porteurs du Trône à la fois. Nuance !
   Les gens de la Synagogue et de la Torah en font et voient eux une sorte d’anges, des chérubins. Toutefois, les gens de la Bible (toranique & évangélique) ne peuvent donner une interprétation claire les concernant. On suppose que…
[17] V. Coran LXIX. 13-17 + commentaires.
[18] Animal de basse cour très populaire. Le coq est associé à la victoire, à l’éloquence, à la vigilance, à la fécondité et à la lubricité. Il annonce le jour…
[19] Fait inconnu de la Bible. Toutefois se retrouve dans les commentaires rabbiniques. D. Masson : D’après le Midrach Tanhuma (Bereshit, 10) Caïn vit deux oiseaux qui se battaient : l’un des deux tua l’autre, puis « il creusa le sol de ses griffes pour l’enterrer ». Caïn apprit ainsi à « enterrer les morts ». Le Pirke de Rabbi Eliezer (21) attribue cet épisode à Adam qui, d’après l’exemple donné & par le « corbeau », « enterre » son fils.
   Ce récit sera retiré du texte officielle de la Torah parce qu’il a un lien très étroit avec la loi du talion (qawwad), la peine compensatoire (qiçâç) et la grâce (‘afwou) après la faute, leur crime envers leurs prophètes. L’Histoire sainte des Fils d’Israël est liée à leurs Prophètes, leur comportement avec eux. Les textes évangéliques font allusion en cela : Je. 8 43-48. Il était homicide, dit-on, dès le commencement, soit : Caïn fils du diable banni. Et durant toute leur Histoire sainte qu’on fait les Fils d’Israël ? Sinon de traiter leurs prophètes de menteurs ou d’attenter à leur vie (Coran II 87, etc.) ?
   Tabari (extraits) : Dieu affirme que Ses envoyés sont venus « avec les preuves évidentes » c’est-à-dire avec des signes clairs et probants de la véracité de ce qu’ils avaient à leur transmettre et de la justesse de la foi à laquelle ils avaient reçu mission de les appeler : « or voilà qu’à la suite de cela », c’est-à-dire après la venue des envoyés divins avec les preuves évidentes, « un grand nombre d’entre eux », de Fils d’Israël, sont des gens qui « passent outre » c’est-à-dire agissent sur terre en désobéissant à Dieu et en Lui étant hostiles ainsi qu’envers Ses envoyés, car ils suivent leurs propres passions individuelles et s’opposent aux prophètes ; c’est là leur "isrâf", leur “fait de passer outre”, qu’ils commettent sur terre (V. Coran V 32).
[20] Soit : Il devient un symbole de perspicacité dans la Genèse (8,7), car c'est lui que Noé envoie vérifier, après le Déluge, si la terre commence à réapparaître au-dessus des eaux. Cependant, dans d'autres mythes bibliques, le corbeau refuse la mission de Noé, car il a été vexé d'avoir été mis au rang des créatures impures. Noé le maudit et en fait un oiseau de mauvais augure. Il envoie, alors, une colombe. En Bretagne, une légende raconte qu'un corbeau a tenté d'éloigner les persécuteurs de Jésus-Christ. Lors de la crucifixion, un corbeau lui aurait arraché du front une épine. Pour le remercier, le Christ a fait en sorte que sa couvée ne soit jamais atteinte par la pluie.
   Des rassemblements de corbeaux étaient annonciateurs de guerre ou de famine. Des récits rapportent que des centaines de corbeaux ont été vus, se battant et croassant, avant les épidémies de peste en 1551, 1562 et 1563. (dinosoria.com)
   Le corbeau fuit la compagnie de l’homme et des maisons à cause, dit-on, de l’invocation de Noé (sur lui la Paix !). En Inde, le corbeau est jugé dangereux, agressif, méchant. Il est conseiller d’éviter de les poursuivre, de les chasser violemment, de l’abattre… de peur de voir s’abattre sur soi les corbeaux du coin… Il est voleur. Il emporte tout objet de couleur ou tout autre chose qu’il juge utile d’emmener avec lui, il fouille dans les sacs, etc. A l’île Maurice, on a cru bon de l’introduire, mais à lui de faire des ravages parmi les autres oiseaux. Preuve qu’il faut se garder de changer l’Ecco système du divin Créateur.
[21] Soit 7 choses pour le Fils d’Adam sur terre : 1) femmes, 2) enfants, 3/4) trésors thésaurisés d’or et d’argent, 5) chevaux marqués, racés 6) animaux, le cheptel et 7) champs, terres cultivables, cultures.
   Selon les Savants : Les numéros 1 et 2 (فأمّا النساء والبنون ففتنة للجميع.) : source de troubles généralisées, pour tous. Le n° 3/4 (أمّا الذهب والفضة فيتموّل بها التجار) : a un rapport avec le commerce, les banques, etc.. On sait combien ces deux métaux précieux sont une source de troubles généralisées pour l’humain et la société dans laquelle il vit. Le n° 5 (وأمّا الخيل المسوّمة فيتموّل بها الملوك), les chevaux marqués, de marque. Il s’agit ici du pur sang arabe. Animal très recherché destiné généralement aux rois, princes, gens aisés… Une certaine catégorie de gens de la société. Par extension à notre époque, on peut y joindre les grosses cylindrées, les voitures dites de luxes, à haute vitesse. Genre de véhicules très appréciés et aimés par le monde arabe (riches & pauvres). On le voit en terres bibliques d’Europe où l’ouvrier et le jeune arabes, etc., aiment rouler avec des grosses cylindrées non des véhicules moindres qualités, simples. Le n° 6 (وأمّا الأنعام فيتموّل بها أهل البوادِي). Il s’agit ici des quatre couples mentionnés dans la Livre de Dieu : ovins, caprins, bovins et camélidés (Cf. Coran VI 142-144). Les animaux sont destinés aux gens du désert, des steppes, les éleveurs en général. On sait l’avantage et les désavantages du monde de l’élevage. Gens à risque dans les grandes propriétés. Le n° 7 (وأمّا الحرث فيتموّل بها أهل الرساتيق.). Lieux concernés : (وهي المواضع التي فيها زرع وقرى أو بيوت مجتمعة .) là où l’on trouve les terrains agricoles, les villages ou les hameaux environnant. Le monde agricole, de la culture. Et dans chaque catégorie signifiée, on trouve sa source de troubles, de querelles, de disputes, d’avantages et de désavantages, zones à risques pour l’humain… (فتكون فتنة كل صنف في النوع الذي يتموّل). Sont au cœur de la société.
[22] Corporels, mondains (الشَّهَوَاتِ).
[23] Dans le verset à leur Créateur de commencer par elles parce qu’elles sont gens à problèmes, sont les pièges du Démon et cause de problèmes pour les hommes. Ainsi parlera-t-on pour elles de deux causes de calamités (ويقال: في النساء فتنتان). La première : Elle est cause pour rompre les liens familiaux. Ainsi, commandent-elles à leurs maris de couper les liens familiaux avec leurs mères et leurs sœurs. La seconde : L’épreuve pour elles concernant les biens légaux et illégaux. Pas très regardantes dans ce domaine.
[24] Dans les enfants, dit-on, une seule calamité, problématique notoire (وفي الأولاد فتنة واحدة.). Épreuve dans les biens pour répondre à leur demande (وهو ما ٱبْتُلِي بجمع المال لأجلهم.). Demande insatiable, dit-on pour bon nombre d’enfants ! On le voit, par exemple, à travers la mode dans les pays où l’on appelle à consommer toujours et encore plus. Les jeunes voulant répondre au marché veulent toujours plus dans les gadgets, le manger, l’habillement, les sorties, les jeux, l’Internet, les téléphones portables, etc. Ce qui mène à mal le budget de bon nombre de ménages qui ne peuvent répondre à la demande, car tout ceci à un prix parfois très élevé. La mode, made in biblique, coûte très cher, note l’observateur, notamment dans leur société dite de consommation. Elle prend une part importante du budget familial, le terrasse ; enfin, est cause de nombreux problèmes entre parents et enfants.
[25] Ou : racés.
[26] Rien à voir avec la retraite qu’on propose aux personnes âgées. Ici, c’est le Paradis et ses jouissances qui est proposé au Fils d’Adam croyant et ayant pratiqué son culte en l’ici-bas. Le prix de son salaire !
[27] A l’époque et après. En Arabie, les palmeraies fleurissent çà et là. Et la datte reste un aliment très apprécié pour l’homme du désert. Les Yéhudim de Médine et de ses environs de posséder des palmeraies…
   Épreuves lors d’une récolte de fruits abondante. On le voit avec le récit de Tabouk (an 9) quand trois personnes restèrent en arrière à cause de leurs récoltes de dattes. Héraclius, l'empereur byzantin qui régnait alors, avait jugé qu'il était urgent d'arrêter la croissance de la puissance islamique et était d'avis qu'il fallait conquérir l'Arabie avant que les Soumis devinssent trop puissants et fussent à même de s'emparer des territoires arabes voisins ou d'y semer le trouble. Selon les récits des historiens, l'empereur aurait rassemblé une immense armée de soldats byzantins et de tribus arabes ghassanides pro-romaines pour lancer une attaque militaire décisive contre les forces islamiques… Leur nonchalance a failli leur coûter chère. Un exemple pour la communauté : Ne pas laisser l’Ordre divin pour servir ses passions, envies, plaisirs… Secundo : Partie des Arabes de s’allier déjà à l’époque avec ce qui leur semblait être le plus fort, le plus représentatif à leurs yeux de l’autorité et de la force.
   A notre époque bon nombre de gens de terres islamiques sont fascinés par la vie des gens de la Bible (toranique & évangélique) d’Europe et d’ailleurs. Leur technologie, leurs sciences, leur façon de vivre, leurs conditions de vie, leur habillement, leur savoir faire… tout cela les passionne à un tel point qu’ils sont prêts à venir, en masse, les servir à leur risque et péril de leur vie ; quitte à sacrifier pour cela leurs terres, leurs familles et surtout leur religion. Pourvu qu’ils accèdent ce à quoi ont accédé les gens de la Bible ! En ayant épousé les manières de penser et de vivre des gens de la Bible, ils espèrent ainsi moyenner une place de choix auprès d’eux, auprès de leur administration, de l’État, leurs groupes, leurs clubs. Se faire reconnaître comme citoyen à part entière ! Même s’il faut pour cela galérer, disent-ils ! Prendre en aversion leur religion, s’abaisser devant les gens de la Bible et leur faire allégeance !
[28] A l’époque, cet animal servait pour l’armée, la guerre. Et s’entraîner était un devoir national, d’avant-garde, prioritaire, de premier ordre pour la future communauté, s’était faire allégeance au service du divin Créateur et à Sa religion, lui porter aide et secours. A notre époque, l’Arabe à d’autres soucis en tête dont faire du désert un paradis et court vers d’autres objectifs, note l’observateur : plaisirs du ventre, de la chair, bonne bouffe : MacD…, pizzas grecs, etc. Il n’est plus le fer de lance de sa religion, de la religion de ses ancêtres ! Les gens de la Bible dont ceux de langue anglaise l’ayant convaincu de se battre pour d’autres causes plus nobles à leurs yeux et plus attrayantes, terre-à-terre, et non celle de sa religion en priorité. Ainsi, infidèle à son engagement pris avec son Créateur, il est devenu homme du commun à l’instar des Fils d’Israël, note le Savant… Leur compagnon de route… de notre époque. Triste sort, clame l’écho !
[29] Traduit vulgairement par le monde biblique : guerre sainte. Guerre à la charge de l’État et de son représentant légal seulement, l’armée, et non des groupuscules, des milices, des groupes déviants et de sectes ; de plus manipulés de nos jours par les gens de la Bible (toranique & évangélique) pour servir leur cause et leurs intérêts. Ces sortes de gens n’ont rien à voir, de près ou de loin, au djihad, au sens propre du mot. Ils ne sont pas non plus des ‘djihadistes’ mais des servants de leurs inspirations, émotions, penchants, croyances erronées. Des mercenaires, des criminels de droit commun, des assassins, des despotes, note l’observateur.
  Si donc l’État se désintéresse de donner la priorité à l’armée et son armement, son entraînement… au profit d’autre logiques ; le danger de voir mis l’effort de côté (الجهاد) ou à l’index, ne pourra que fragiliser l’État et ravir ses ennemis tant intérieur qu’extérieur, causer des dégâts énormes pour la communauté. Ex.: Cas en Afrique : Mali, Libye, Somalie… Après le démembrement de l’Empire ottoman, à l’Arabe de sombrer dans les idéologies athées du monde biblique d’alors : le nationalisme, le socialisme, le communisme, le tribalisme, les sectes religieuses et les groupes déviants d’obédience anglaise, biblique, comme le Salafisme de Mohammad fils d’Abdel Wahhab que les Bédouins prirent comme leader, un novateur de leur religion, etc. Idéologies dont le but était de le désislamiser et de leur faire croire à un paradis, sans aucun doute, mais au désert, dans leur désert !
[30] A la religion divine.
[31] Surtout de la religion, de rester soi-même. D’être un croyant pratiquant de son culte. De prier, de jeûner… En terres bibliques, cela semble être le moindre des soucis de la plupart de ces gens de l’Islam qui sont venus des terres islamiques. Le souci d’avoir de l’argent et toujours plus semble les subjuguer, les anéantir, les rendre insouciants et inconscients, dépendants de leur ego. Ainsi, parents, enfants, jeunes, adultes, vieux abandonnent progressivement leur religion et sa pratique au profit d’un bonheur terrestre toujours plus grand… Leur demande est insatiable, note l’observateur ! Et dans cette spirale à la gente féminine et aux jeunes de mener la danse ! Même si au passage, le prix à payer est lourd dans ce monde et dans l’Autre ! Certains d’entre eux ne se tourneront-ils pas vers d’autres religions ? D’autres ne s’adonneront-ils pas au péché de la chair, l’alcool, la désobéissance envers leurs parents, le blâmable, le mal, la drogue, le vol, la turpitude, les jeux, la prostitution, être comme les gens de Sodome et Gomorrhe…
[32] Étalement de sa richesse, en dehors de l’obtempération des ordres divins, est une perte de temps. A quoi bon avoir de riches propriétés, villas, immeubles, tours géantes à l’instar des gens de l’Arabie qui, à notre époque on la folie des grandeurs et du luxe, mettent leur pouvoir et argent dans les banques des gens de la Bible de par le monde… et à leur service ! Délaissent les gens de la communauté d’autres origines pour assouvir les désirs en tout genre… L’Arabe à notre époque, où il se trouve en Arabie ou ailleurs, riche ou pauvre, à la folie des grandeurs, le goût du luxe, rêve d’imiter les autres communautés religieuses dont les gens de la Bible (toranique & évangélique) en particulier. Il a un goût très prononcé pour tous ceux de langue anglaise avec lequel il s’entend à merveille, partage les mêmes points de vue, la même logique, les mêmes plaisirs et débauches en tout genre. Met en danger l’avenir même de la Communauté et ouvre toutes grandes les portes du FAUX-MESSIE, son arrivée et l’arrivée de Gog et Magog, tellement la raison lui fait défaut, note l’observateur. 
[33] Les gens de l’Islam d’Afrique, d’Afrique du Nord, etc., ont été emballés par les discours fleuves du monde biblique et des leurs, à l’intérieur et l’extérieur, de leurs pays. Ils se sont donnés à fond à servir ce à quoi ils recherchaient d’eux. Résultat pas très convaincant. La misère demeure et ils ont du mal à se faire reconnaître là où ils s’installent. En terres d’Islam, combien sont venus étudier en terres bibliques d’Europe et d’ailleurs. Résultat, à notre époque, décevant. Le niveau de vie reste au plus bas et ils sont rongés de guerres intestines.
[34] A l’époque, le cheval arabe avait une importance capitale pour l’armée. De nos jours, d’autres matériels l’ont remplacé, et au pur sang arabe d’être rétrogradé pour servir dans les courses et autres plaisirs mondains… du monde arabe. Triste sort, clame l’écho !
[35] Le Prophète (عليه الصلاة والسلام) ayant participé à la bataille contre les Arabes associateurs de l’époque, elle sera alors dénommée en arabe : ghazwah de Badr (غزوة بدر).
[36] Plus de quatorze siècles après rien à changer. Ils courent après ce qui est vain, n’amène à rien… Et au jour de la Résurrection que présenteront-ils au Juge suprême ?
[37] Et à lui de fonder : Le régime des partis, il en est le Père. Très prisé au sein du monde biblique (toranique & évangélique) notamment par leurs théophobes, antithéistes, laïcs, athées, mécréants, associateurs, sans religion, rationalistes, intellectuels, gens du Sécularisme, de la politique, du politique, fils de Voltaire, gens d’Hiram, dualistes, gens de l’agnosticisme, etc. Selon la devise de 1789 : Nous avons chassés Dieu de la terre de l’Hexagone comme du ciel ! A nous la Liberté ! Lucifer avec nous !
[38] Coré ou Koré, en hébreu קרח, Qora'h. L’or lui a fait oublier l’essentiel, il pensait se jouer de Mochè ce qui le conduisit, lui, et ses supporters à la perdition dans ce monde et dans l’Autre (Coran XXVIII 76 et sv. etc.). Le récit toranique de le présenter tout autrement.
   Vantardise koréenne. Ex.: On a dit : On peut constater l’impact incroyablement positif que les Juifs ont exercé sur le monde. Le plus fondamental est constitué par la contribution des Juifs aux valeurs qui sont maintenant liées à la démocratie les valeurs issues de la Tora : le respect pour la vie, la justice, l’égalité, la paix, l’amour, l’instruction, la responsabilité sociale, etc. (lamed.fr)
   Le monde de l'Islam traditionnel ne croit pas en ce genre de paroles, de propagande. Les Yéhudim suivent uniquement le monde de la Synagogue, du Talmud, non jamais leur Livre sacré, notent les Savants. Exemple avec ce qui se passe depuis 1948 en Terre de Palestine. Et au monde de l'Évangile, partie d'entre eux, dont les gens de langue anglaise en particulier, les Fils d'Hiram, de les encourager dans leur délire et égarement, note l'observateur ! 
[39] Une sorte de rappel et de mise en garde pour le monde arabe et de ses dirigeants (politico-religieux). Imiter et suivre aveuglément le monde biblique en cela, oublier l’Au-delà et ses bienfaits ; n’amènera à rien sinon leur défaite et leur humiliation sur le terrain et à la face du monde. Et quand ils paraîtront devant le Juge suprême qu’espèreront-ils ? Que peut espérer celui qui fait fi de sa religion, la prend en aversion, désespèrent des gens du tombeau et d’un Rencontre réelle avec son Seigneur ? Certes, le Juge suprême est juste mais dur en châtiments, pour châtier les criminels comme Sa loi l’exige ! Châtiments exemplaires, notent les Savants !



Paons, femelle et mâle


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
11/10/14 .

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire