786

HISTOIRE SAINTE - TERRE SAINTE - CHÂM.

Au nom de DIEU, Allaha,
Le TOUT-MISÉRICORDIEUX, le TRÈS-MISÉRICORDIEUX !
Que les meilleures salutations soient sur les Messagers et Prophètes divins !


  
Symbole יהודי (Yêhûdi)

Les épreuves du Prophète Abraham (sur lui la Paix !).

  "O Hagar, lève-toi et porte cet enfant.
   Protège-le, car de lui sera Mohammad.
   Sa descendance sera comme les étoiles du ciel". (Comparer : Gn. 21: 17-19; Ecc. 44: 19-21).

Les dix épreuves du Prophète Abraham (sur lui la Paix !).

 Les 10 épreuves.

   Version biblique.
  
Les 10 épreuves d'Abraham selon les gens de la Synagogues.



''Avot de-Rabbi Nathan'' B. ch. 36
Abraham notre père fut éprouvé par dix épreuves et il tint ferme devant chacune. Cela pour faire connaître la grandeur de notre père Abraham. Et les voici :
À Ur en Chaldée : '' Va, va-t-en de ton pays, de ton lieu natal.
En sortant de Harrân : Il y eu une famine dans le pays ''.
Deux avec Sara : une avec Pharaon et une avec Abimélek (1).
Celle avec la circoncision et celle au sujet des morceaux.
Celle [de la ligature] d'Isaac et celle [du renvoi] d'Ismaël.
Et que cela apporte-t-il à ceux qui viennent dans le monde ? Pour t'enseigner que lorsque notre père Abraham arrivera vers lui pour prendre sa récompense, tous ceux qui viennent dans le monde diront : qu'il prenne plus que quiconque !

   (1) Sarah ne connaîtra qu'une épreuve : celle avec le Pharaon d'Egypte. Qui est ce personnage biblique : Abimélek ? Mystère insondable ! Ce qu'en disent et nous rapportent le monde de la Synagogue, ne peut nous suffire. Le doublement est chose courante chez les gens de la Bible. Et la Bible en énumère plusieurs. Exemples : Deux arbres dans le Paradis pour Adam. Deux rois, comme ici, pour Abraham. Deux Pharaons pour l'Egypte au temps de Moïse. Deux rois au temps du Messie, fils de Marie (sur lui la Paix !). Façon courante pour le falsificateur, pour mieux brouiller les pistes. Preuve d'une falsification évidente et à grande échelle.

D'autres versions ajoutent la guerre des quatre rois (Gn14,15), ainsi que la mort et l'enterrement de Sara (Gn 23,2-4), ce qui fait dix. Le point de départ de cette tradition est en Gn 22,1: '' Après ces évènements, Dieu mit à l'épreuve Abraham ''. Les dix épreuves sont aussi mentionnées en Jubilés 17. (Source : Lire...)

Dans les ''Avot de-Rabbi Nathan'', la liste des épreuves d'Abraham est suivie par les dix miracles (nissim) dont furent gratifiés nos pères en Égypte, puis par les dix épreuves (nisyionot) auxquelles ces mêmes pères ont soumis le Seigneur dans le désert.

Le mot ''épreuve'' (nisayion) semble avoir des connotations avec le mot ''miracle'', ''prodige'' (nes). L'un et l'autre mettent en évidence la grandeur et la souveraineté du Seigneur, en même temps que son amour pour Israël. Lorsque les enfants d'Israël mettent Dieu à l'épreuve, ils méconnaissent à la fois sa souveraineté et son amour manifestées par des miracles (nes, nissim) qui ne sont pas seulement des prodiges, mais une manifestation de sa providence au long des jours.

Le mot ''nes'' signifie également ''signe dressé, étendard'' : Lorsque Dieu met à l'épreuve, c'est en vue de donner un exemple au monde tout en fortifiant la foi de celui qui en est l'objet.

Concernant la mise à l’épreuve d’Abraham, ''Be-réchit Rabba'' remarque : ''Quand le potier veut tester ses pots, il ne frappe pas ceux qui sont fragiles et qui se casseraient, mais il frappe ceux qui sont solides et qui résisteront'' (sur Gn 22,1). Ce texte enseigne que le Seigneur éprouve de préférence les justes, ce que confirmé le Psaume : ''Le Seigneur éprouve le juste'' (Ps 11,15). Il sait que l'épreuve ne les brisera pas.

Les épreuves citées ci-dessous sont établies d’après un commentaire du Pirkéï de raby Elyhézer et selon Rachi. D’autres exégètes ont proposé les dix épreuves dans un ordre différent, ce sont raby Hobadia de Barténora, le Pirkéï Avoth de raby Nathan, le Midrach Chohar Tov, raby Moché ben Maïmon et Rabbénou Yona. Ces dix épreuves ont renforcé Avraham dans son attachement et élévation vers Dieu.

1/ Avraham s’était caché pendant treize années suite au décret de Nemrod condamnant à mort tous les premiers nés.
2/ Avraham avait été emprisonné dix jours puis jeté dans le feu à Our Kasdim ou Ur.
3/ A l’âge de 75 ans, il quittait sa terre natal sur ordre de Dieu.
4/ La famine avait sévit en Canahan, et contraint Avraham de descendre en l’Egypte.
5/ Durant son séjour en Egypte, sa femme Sarah avait été enlevée et conduite au palais de Pharaon, et auquel il faut rajouter l’épisode avec Avimélekh.
6/ Installé à Hébron, il avait combattu les quatre rois pour sauver Loth.
7/ Dieu lui annonce que les descendants du fils qu’il a eu avec Sarah seront esclaves en Egypte et accomplit l’Alliance entre les Morceaux.
8/ Avraham avait reçu l’ordre de se circoncire à l’âge de 99 ans.
9/ Sarah avait demandé à Avraham de se séparer de sa concubine Agar.
10/ Dieu avait demandé à Avraham de sacrifier son fils Isaac, lors de la ligature ou « Hakédat Its’hak».

Traité Avot, chapitre 5, Mishna 3

Dix épreuves ont été données à Abraham notre père, de mémoire bénie, et il les a toutes
surmontées. Ceci pour te montrer l’affection d’Abraham notre père (envers Le Créateur).

Commentaire de Maïmonide

Dix épreuves ont été données à Abraham notre père : et toutes sont écrites (dans la Torah).
La première, l’exil, comme il est marqué «
Va pour toi, (hors) de ta terre…» (Genèse, 12; 1).
La seconde a été la famine en terre de Canaan, alors qu’il venait d’y arriver et que Dieu lui
avait dit «
(Tu iras en Canaan) et je ferai de toi une grande nation, je te bénirai et j’agrandirai
ton nom» (Ib. 2) ensuite il est écrit «Et ce fut la famine dans le pays» (Ib. 10); ceci fut une
grande épreuve (car c’était en total contradiction avec la promesse divine). La troisième fut
l’oppression d’Egypte, quand Sarah fut prise par Pharaon. La quatrième, la guerre contre
les quatre rois. La cinquième épreuve a été celle de prendre Hagar pour femme, quand il fut
désespéré de l’infertilité de Sarah. La sixième, la circoncision, qui pour lui s’est faite dans
sa vieillesse. La septième, l’oppression de roi Garar quand Sarah fut de nouveau captive.
La huitième, le renvoi d’Hagar. La neuvième, le renvoi de son fils Ismaël. La dixième, la ligature d’Isaac.

Abraham fut soumis à 10 épreuves dont il triompha :

  • Quand Abraham naquit les astrologues prédirent à Nemrod que l'étoile d'Abraham brillerait d'un plus vif éclat que la sienne et Nemrod ordonna que l'on fit mourir le fils de Térah. Ce dernier cacha son fils jusqu'à l'âge de 13 ans.
  • Une fois sorti de sa cachette Abraham commença à combattre l'idolâtrie. Nemrod le mit en prison pendant 10 ans. Plus tard, il le fit jeter dans une fournaise ardente: "Je suis l'Eter-nel qui t'ai fait sortir du feu des chaldéens".
  • A l'âge de 75 ans, Abraham reçut de D' l'ordre de quitter son pays natal et d'aller s'établir dans un pays étranger. Sans la moindre hésitation il prit la route.
  • A son arrivée la famine éclata en terre de Canaan. Abraham fut obligé de se rendre en Egypte. Il ne douta pourtant jamais de la Providence Divine.
  • En Egypte, Sarah fut emmenée au palais de pharaon où elle devait devenir son épouse. D' sauva Sarah en envoyant un fléau au pharaon et à toute sa famille.
  • Quand Abraham revint en Canaan et s'installa à Hévrone quatre rois complotèrent pour se saisir de sa personne. En capturant Loth neveu d'Abraham ils l'attirèrent dans un piège, mais D' sauva encore Abraham.
  • Lorsque D' conclut un pacte d'alliance avec Abraham il lui apprit d'autre part que sa descendance serait esclave en Egypte (1).
    (1) Nullement. Dans un premier temps, les Fils d'Israël vécurent heureux en Egypte. Joseph disparut, ils désespérèrent que le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes leur envoi un messager. Peu à peu ils s'enfonceront dans la mécréance et deviendront alors esclaves des Pharaons dont celui du temps de Mochè (Moïse) (sur lui la Paix !). Leur mécréance fut cause de leur perte.
  • D' ordonna à Abraham, âgé de 99 ans de se circoncire.
  • Sarah remarqua que la compagnie d'Ismael était néfaste pour Itshak. D' intervint pour lui dire d'agir conformément au désir de Sarah.
  • La AKEDA fut la plus difficile . D' lui demanda de lui offrir son fils ITSHAK en sacrifice. Dès l' enfance, Ismael se disputait avec Itshak. De plus, il le narguait et le raillait en lui rappelant qu'il avait été circoncis avant lui. Et Itshak excédé lui répondit un jour (1) : Tu veux m'en imposer à cause d'un membre, Si D' me demande de me sacrifier en entier , je l'accepterais.
    (1) Parole qui n'engage que l'auteur. On connaît l'inimitié et la haine farouche qu'entretiennent les gens de la Synagogue envers Ismaël (sur lui la Paix !). Ils n'accepteront pas que la femme Délaissée soit celle femme choisi par le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes pour la fin des temps. N'en déplaise aux gens de la Synagogue,  Isaac et Ismaël sont deux prophètes. Et il ne sied pas qu'un prophète parle avec un autre prophète de cette façon. En vérité, combien le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes est au-dessus de ce qu'ils décrivent et Lui associent !

Abraham demanda à Itshak : Mon fils vois tu comme moi une nuée attachée à la montagne ?

Oui répondit Itshak. Abraham posa alors la même question à ses deux accompagnateurs qui étaient Ismael et Eliezer son aide de camp : non fut leur réponse ! Abraham leur dit alors de rester avec l'âne. Nous irons nous prosterner et nous reviendrons… et là sans le savoir Abraham prophétise …qu'ils reviendront…

Et ce qu'il y a de curieux…. C'est que l'Islam a récupéré… la Akéda (le sacrifice)…en disant qu'il s'agissait de celui d'Ismael et ils y croient sérieusement…ils ont fait un "transfert" (1).
(1) Transfert de quoi ? Chaque année le Pèlerinage est là pour rappeler à la communauté mohammadienne cet épisode douloureux du sacrifice d'Abraham (sur lui la Paix !). Ces évènements se passeront en terre d'Arabie, non en terre de Châm (terre sainte) comme voudrait nous le faire croire et admettre les gens de la Bible (toranique + évangélique). La jalousie est forte parmi les gens de la Synagogue et de la Torah. Et à cause de celle-ci, les gens de la Bible ne peuvent accepter les bienfaits que le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes accorde et déverse tout particulièrement à la communauté mohammadienne, aux enfants de la Délaissée, Agar (que Dieu l'agrée !). D'où leurs propos malveillants à notre égard.

Demandez à un musulman digne de ce nom ; et bien il vous dira que la Akéda …est celle d'Ismael….

Ainsi Maïmonide dans l'épître aux yéménites :

Nos sages nous recommandent de supporter les perfidies des Ismaelites et leurs mensonges avec impassibilité. Ce qui ressort d'un verset de la paracha Toldot : Ecoute -Tais toi- et supporte.

Seulement lorsqu'Ismael tombera à la fin des jours , alors commencera l'histoire d'Itshak sous la conduite du Machiah.

Ismael et Israel portent le suffixe E-L, la circoncision permit aux enfants d'Ismael de régner sur la terre d'Israel qui fut longtemps désertée. Mais au terme de l'évolution historique, à la fin des temps, les fils d'Ismael livreront des guerres féroces sur terre, sur mer et à proximité de Jerusalem. La conflagration mondiale qu'elles provoqueront, conduira finalement à l'avènement messianique.
   Nous dirons : Les sages d'entre les gens de la Synagogue comme Maïmonide en premier, non rien de sages. Les Fils d'Ismaël ne ce sont pas des gens "perfides" et le mensonge n'est pas leur voie. Accusation gratuite, et par extension dirigée contre la communauté mohammadienne ! Maïmonide par ses propos déplacés, ne veut par là que les confirmer dans leur aveuglement et leur égarement. Quant à Ismaël (sur lui la Paix !), il ne tombera jamais. Celui qui tombera, comme le confirme nous sources, sera le Machiah qu'attendent avec insistance les gens de la Synagogue et les gens de la Torah. Et au Messie, fils de Marie (sur lui la Paix) (le Nazaréen, selon les gens de la Synagogue qui refusent de prononcer absolument son nom), de livrer une course poursuite avec le Machiah (entendre : le Faux-Messie qui prétendra à la divinité). Il le rejoindra à la Porte de Lodd et le tuera. Et le conflit entre gens du Machiah, d'une part, et gens du Mahdi et du fils de Marie d'autre part, conduira à l'avènement messianique et le rayonnement de la Religion divine sur terre. En vérité, combien le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu'ils décrivent et Lui associent !

Autre exemple : Ces 10 épreuves furent les suivantes :

1) Etre jeté par Nimrod, roi de l’époque, dans une fournaise plutôt que de se prosterner devant les idoles.
2) Quitter sa terre et son pays natal.
3) Subir la famine alors qu’Hachem venait de lui faire toutes ses bénédictions.
4) Vivre l’enlèvement de sa femme, Sarah, par le Pharaon de l’époque.
5) Se battre contre plusieurs rois afin de sauver Loth, son neveu, captif.
6) Accepter l’idée que sa descendance soit esclave sur une terre étrangère.
7) Pratiquer sur lui-même la circoncision malgré son âge avancé (99 ans).
8) Subir le 2e enlèvement de Sarah, cette fois-ci par Avimélekh, qui voulait l’épouser mais il n’en fit rien.
9) Renvoyer son fils Ichmaël et sa 2e femme Agar, sur la demande de Sarah.
10) Accepter de sacrifier son fils Itshaak.



Dans tout ce qui vient d'être mentionné, allons-nous trouver une certaine similitude, correspondance avec nos sources ? Pour preuve :


  
   
Les dix épreuves : version coranique.

   La parole coranique : Et [souvenez-vous] Abraham quand son Seigneur l'eut éprouvé par des prescriptions et qu'il les eut accomplies (...) (Coran II 124).  Selon le fils d’Abbas : « Dieu éprouva Abraham en lui prescrivant l’ablution dont cinq choses se rapportent à la tête et cinq au reste du corps. Les cinq choses se rapportant à la tête sont : la taille des moustaches (pour les personnes du sexe masculin, en se laissant pousser la barbe), le rinçage de la bouche, l’aspiration de l’eau par le nez, l’utilisation du [brossage des dents avec le] « siwak », et passer les mains [mouillées] sur la tête. Les cinq choses se rapportant au reste du corps sont : la coupe des ongles, le rasage du pubis, la circoncision, l’épilation des aisselles et le lavage des souillures après les besoins naturelles » (…).

   Certains commentateurs disent que ces prescriptions sont dix recommandations dont les une concernent la purification du corps et les autres, les rites de Pèlerinage. Ils se réfèrent aux propos suivants :
    Le fils de 'Abbas a dit : « Dans le verset "Lorsque son Seigneur éprouva Abraham se rapportent à l'homme lui-même et quatre aux rites du Pèlerinage. Les six se rapportant à l'homme sont : le rasage du pubis, la circoncision, l'épilation (rasage) des aisselles, la coupe des ongles, la taille des moustaches et la grande ablution (douche) le Vendredi. Les quatre concernant les rites du Pèlerinage sont : circumambulation, le septuple Parcours entre Çafâ et Marwa, la Lapidation des Stèles et le Reflux des pèlerins ».

   D'autres la parole : Je ferai de toi le Dirigeant (imam) des hommes pour les rites du Pèlerinage.
    Le père de Çâlih a dit au sujet de ce passage : « Parmi ces paroles, il y a celle-ci : "Je ferai de toi le Dirigeant des hommes pour les rites du Pèlerinage". Il y a aussi les versets concernant ces rites et le passage "Lorsque Abraham éleva la base de la Maison" » (Coran II 127).
    Moudjâhid et Akrama commentent ainsi ce passage : « Allah dit à Abraham :
    - Je vais t'éprouver par quelque chose. De qui s'agit-il ?
    - Tu vas faire de moi le Dirigeant (imam) des gens.
    - Oui !
    - Et de ma descendance [qu'en sera-t-il] ?
    - Mon Pacte n'atteindra pas les injustes ! [lui répondit le Seigneur].
    - Tu feras de la Maison un lieu de retour (mathâban) pour les hommes [dit encore Abraham].
    - Oui !
    - Et un lieu de sécurité (amnan).
    - Oui !
    - De nous deux Tu feras deux esclaves soumis à Toi et de notre descendance, une communauté qui Te sera soumise.
    - Oui !
    - Tu nous feras voir nos rites et Tu reviendras vers nous.
    - Oui !
    - Tu feras de ce pays un pays sûr.
    - Oui !
    - Et aux gens de ce pays qui croient, Tu accorderas certains fruits.
    - Oui ! » (...).
    Rabî' fils de Anas a dit que les "paroles" étaient [les passages coraniques suivants] :
    « Je vais t'instituer "Dirigeant" (imam) pour les hommes ».
    « Et [souvenez-vous] lorsque Nous fîmes de la Maison un lieu de retour » (Coran II 125)
    « Prenez la Station d'Abraham comme lieu de Prière » (id.).
    « Nous ordonnâmes à Abraham et Ismaël... »
    « Et lorsque Abraham éleva les bases de la Maison... » (Coran II 127).

   D'autres disent qu'il s'agit de choses précises par lesquelles Abraham fut éprouvé et qu'il supporta avec une parfaite constance : l'étoile, la lune, le soleil, le feu, l'émigration et la circoncision ainsi que le sacrifice de son fils. Ceux qui adoptent cet avis se fondent sur les propos suivants :
    le père de Radjâ rapporte : « Je demandais un jour à Hasan de Baçra le sens du passage lorque son Seigneur éprouva Abraham par des "paroles" qu'il accomplit parfaitement" ; il me répondit : le Seigneur l'éprouva par l'"étoile" et fut satisfait de lui, puis Il l'éprouva par la "lune" et fut satisfait de lui, puis par le "soleil" et fut satisfait de lui, puis par l'"émigration" et enfin par la circoncision ».
    Qatâda rapporte : « Hasan de Baçra disait [à propos de ce passage et Abraham] :
    Dieu ! Qu'il fut éprouvé et avec quelle patience il endura l'épreuve ! Son Seigneur l'éprouva par l'étoile, la lune et le soleil : il réagit parfaitement, reconnut que son Seigneur est Eternel (dâ'im) et qu'Il n'a pas de fin, orienta "en mode pur son visage vers Celui qui créa les Cieux et la terre et il n'était pas parmi les associateurs" (Coran VI 69). Il l'éprouva encore par l'émigration (hidjra) : Abraham sortit de son pays et de son peuple pour aller jusqu'au pays de Châm en émigrant vers Allah. Il l'éprouva encore, avant son émigration, par le feu qu'il supporta avec patience. Enfin Allah l'éprouva par le sacrifice de son fils et la circoncision et il supporta tout cela avec patience » (...)

   Certains disent qu'il s'agit des "règles" [ou prescriptions] de la Soumission (Islam) et qui sont au nombre de trente. Ils se réfèrent aux propos suivants :
    Le fils de 'Abbas a dit : « Nul ne fut jamais éprouvé par cette Religion (dîn) et ne la mis parfaitement en oeuvre, excepté Abraham qu'Allah éprouva par des prescriptions qu'il accomplit parfaitement ».
    Le fils de 'Abbas ajoute : « Allah lui accorda l'Immunité et dit "... et Abraham fut celui qui s'acquitta parfaitement" » (Coran LIII 37).
    Le fils de 'Abbas précise : « Dix de ces prescriptions sont mentionnées dans le chapitre des Factions, dix dans celui de l'Immunité et dix dans celui des Croyants ».
    Quelqu'un posa une question et le fils de 'Abbas répondit : « En vérité cette Soumission (l'Islam) comporte trente parts. » (Voir Commentaires. Tabari)
.
   
    Conclusion.
   
    Nous dirons : Nous trouvons bon nombre de similitudes en le Judaïsme et l'Islam. Pour preuve, ce que nous venons de rapporter. De telles similitudes n'existent pas, par contre, avec les gens de l'Evangile. Ceux-ci se limitant à leur Texte sacré et à lecture qu'ils se donnent de l'A.T., laissant ainsi aux gens de la Synagogue le soin de commenter comme bon leur semble leur Texte sacré. 

   Par rapport à ce que nous avons vu et étudié : le monde de la Synagogue n'a retenu de ces dix épreuves que ce qu'il a bien voulu. En clair, notre démarche n'a rien de commun avec la leur.

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !

  


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »*
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
19/07/07 .

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire